Visite guidée dans le village de caractère de Careil

Quand on arrive près de la Chapelle de St Cado, dans le village de Careil, on est plongé dans un monde minéral. Un magnifique bloc de granit sur un côté, ça et là d'autres rochers disséminés dans l'herbe ou encore accrochés aux flancs des maisons... la noble pierre de granit est partout présente.

rocher de granit granit-maison

"Careil est un "écart", un village en dehors du centre ville de Guérande, tout comme Beslon, La Madeleine, Clis, Queniquen, Saillé, Mouzac," commente Audrey, notre guide "patrimoine" de l'Office de Tourisme. "Il a été édifié à cet emplacement, au pied du côteau guérandais, parce qu'on avait besoin de pierres pour construire et s'il est situé en hauteur c'était pour surveiller les marais-salants. On a retrouvé des traces préhistoriques et celles d'une voie romaine."

Chapelle St Cado, Careil des hauteurs de Careil

 

Nous commençons la visite par la Chapelle de St Cado, du nom du saint gallois qui aurait séjourné au VIème siècle au village, ce saint légendaire étant l'un des évangélisateurs du pays guérandais.

trace St Cado

Pour l'anecdote une trace du sabot de son cheval était visible il y a encore peu de temps sur le rocher de granit près de la chapelle.

 

 

 

 

 

"Le portail de la chapelle, construite entre le 15e et 17ème siècle, est rehaussé de sculptures, l'arc en acolade qui la surmonte est de style gothique", continue Audrey," sur le côté on peut voir un contrefort datant du 17ème, les ouvertures sont petites et peu nombreuses, les vitraux ont hélas été abîmés. Le toit d'ardoise est surmonté d'un petit clocher."

 portail chapelle st cadocontrefort chapelle st cado 

 

A l'intérieur de la chapelle, nous observons la même simplicité : une seule nef. La charpente est d'origine, 1589 contrairement au sol en terre cuite. On y voit la statue de St Cado à qui la chapelle était dédiée à l'origine. Les figurines sculptées sous la charpente, des sablières, qui représentent les fléaux auxquels auraient été confrontés St Cado, nous amusent bien, particulièrement celle de la chèvre à la cornemuse !

sablièressablière

"La croix du calvaire a été inaugurée en 1898, cinq jours seulement après celle du faubourd Bizienne, en 1995 une nouvelle croix en bois a été installée. La statue de la Vierge Marie a hélas disparue depuis."

chapelle st cadocalvaire

En face de la chapelle deux maisons jumelles : elles étaient construites ainsi par économie : mur et toiture en commun, des frères ou cousins de condition modeste les habitaient. Juste à côté une maison beaucoup plus grande appartenait à des gens de condition supérieure, peut-être le chapelain ou encore le prêtre. On y voit un oeil de boeuf, des lucarnes passantes, elle est en granit. La majorité des maisons anciennes datent du 17e et du 18e siècle.

maisons jumelles maison bourgeoise

 

Nous empruntons ensuite une venelle pour nous rendre au coeur du village où l'habitat fait un peu penser à celui des îles : les petits jardins, les abris, la petite taille des habitations : une porte, une fenêtre, un grenier sous combles et une lucarne...

Un puits est creusé à même le granit. Plusieurs maisons sont construites autour de la roche granitique.

"Souvent les maisons se montaient autour des "communs", le four, le puits... Au 19ème siècle le village de Careil a connu un déclin à cause de la concurrence des Salines du midi."

.
 maisons careil puits Careil

"Au Moyen-Age on cachait les pierres des demeures avec de la chaux, il ne fallait pas montrer sa pauvreté (!). On laissait l'enduit s'abîmer et on attendait le dernier moment pour le changer. La chaux est un bon enduit qui protège de l'humidité en laissant respirer la pierre, il assainit les pièces."

La Ville de Guérande propose des ateliers pour redécouvrir les avantages de ce matériau, plus sain que le ciment qui l'a remplacé.

Notre parcours nous emmène jusqu'au Château de Careil où le propriétaire actuel, Mr De Marion, nous accueille. C'est un passionné d'histoire, ancien militaire il s'intéresse particulièrement à l'histoire militaire du château ainsi qu' aux maladies et remèdes d'autrefois.

façade château château Careil

Jusqu'en 1571 Careil était une seigneurerie, c'est le roi Charles IX qui l'a transformé en châtellerie. Le château était alors complètement fermé avec des douves et un pont-levis :

"Le château de Careil a été un site défensif au XIV ème siècle, époque dont il a conservé un chemin de ronde avec ses machicoulis. Il fut érigé en châtellerie en 1572 ce qui lui conférait de nombreux droits tel que "la haute justice", avec ses gibets à quatre piliers, le droit de four et le droit de marché. Du XVI ème siècle il a gardé une aile Renaissance Bretonne. Fief protestant à cette époque et lieu de culte et de refuge pour les calvinistes, il fut en effet attaqué et pillé par la Ligue Catholique et remanié peu après. En 1699 le château est saisi et vendu aux enchères à une famille catholique. Une troisième aile brûle au XVIII ème siècle lors d'un incendie accidentel. Après le passage de plusieurs familles (dont Careil constituait souvent la dot) il a été transformé en restaurant à la réputation frivole au début du XX eme siècle (1924): "l'Auberge Fameuse".Transformé de nouveau en habitation à l'année, il peut être visité de manière traditionnelle, aux chandelles, ou sous forme de jeu en costumes d'époque." 

Source : site du Château de Careil

pigeonnier du château lucarnes château

Le premier bâtiment, sur la gauche quand on pénètre dans la cour, a accueilli 40 soldats et des écuries. Les lucarnes ont été remaniées au 17ème siècle.

Le bâtiment central présente une coquille, des pilastres, des meneaux sur fenêtres. Le pigeonnier servait de garde-manger, on récupérait les fientes pour en faire de l'engrais en les mélangeant avec de la chaux. Le salpêtre composait pour partie la poudre à canon.

Derrière les bâtiments, le chemin de défense permettait de surveiller les marais-salants, la vue s'étendait jusqu'au Croisic !

mur de défense 

Le château se visite et propose des animations adaptées au cadre et à son histoire, voir le site : Château de Careil

Nous terminons notre visite du village de Careil en traversant une rue bordée d'habitations récentes, l'occasion pour notre guide Audrey, de nous instruire sur la différence entre l'habitat moderne et traditionnel. Une interrogation du public à ce sujet : la maison la plus proche de la chapelle n'a rien de traditionnel et pose la question de la complexité des permis de construire.

chapelle, maison 

Merci à Audrey de nous avoir fait découvrir les charmes de ce joli village de caractère chargé d'histoire.

Programme des sorties patrimoine :

Office de tourisme de Guérande

Tél : 02 40 24 96 71 / 0820.150.044

 




 


 



Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 22/03/2012