La cueillette de la salicorne

Il fait un temps superbe,

une toute petite brise et un ciel d'azur

Vous enfilez votre vieux short, celui qui sert au jardinage

et aux balades sauvages.

Vous prenez votre panier de cueillette

celui qui vous accompagne avec bonheur

dans la glane naturelle

et vous partez à la recherche

d'un endroit de rêve

 au cœur des marais-salants.

Là-bas vous ouvrez vos oreilles au silence,

aux cris des échasses, des sternes, des avocettes

et autres oiseaux de passage,

ceux que vous ne voyez qu'à la belle saison.

Vous choisissez un coin à salicornes

cachées parmi la verdure salée.

Vous commencez la cueillette

de cette "herbe" bienfaisante

qui ne pousse que dans des endroits magiques

comme celui-ci

entre la mer et le marais.

Délicatement vous pincez entre les doigts,

là où c'est tendre, la jeune tige verte,

petit à petit le fond du panier se garnit de la merveille.

De temps en temps vous levez les yeux

devant le paysage qui s'offre à vous

ou vers l'oiseau qui passe.

Vous humez l'air salé, vous posez la main

sur l'argile un peu humide

et vous vous dites que là est le bonheur,

en cet instant privilégié de fin de journée.

Vous rentrez chez vous, passez à l'eau les salicornes,

juste un filet d'huile d'olive au fond du wok

 et quelques échalotes

et vous laissez la chaleur faire son œuvre doucement.

Il ne reste plus qu'à choisir entre riz et pommes de terres

ce qui va accompagner

ce mets simple et délicieux

qu'entre ciel et mer la nature sauvage vous a offert.

L'assiette est posée sur la table de bois dehors

un petit verre de rosé l'accompagne

Après la vue, l'ouïe, l'odorat, le toucher...

le goût à son tour vous fait un cadeau de roi.

Salicornes

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/07/2016