F au Féminin

Aujourd'hui 8 mars... journée de la Femme

F au Féminin

 

Femme nous sommes jusqu'au bout du cœur

 

Faible parfois pour des riens qui n'ont finalement pas l'importance

qu'on leur donne sur le moment

Fragile en apparence quand les larmes débordent du coeur

Et qu'elles coulent sans qu'on puisse les retenir

 

Féconde en notre ventre chaud

où la vie sans cesse se renouvelle

Famille à construire tournée vers l'avenir

Fatiguée de la double-journée :

le travail au-dehors et la maison qui nous attend

Fée qui transforme le quotidien en couleurs arc-en-ciel

 

Fabuleuse de courage quand il s'agit de protéger nos petits

Fiable pour l'enfant qui nous tient la main

Fiévreuse quand l'inquiétude survient

pour l'enfant malade ou l'animal blessé

Fiancée à l'humanité dont les malheurs nous touchent

Fraternelle main tendue vers celui qui en a besoin

Fidèle à celui qu'on aime s'il en vaut la peine

Franche avec nos sœurs, complices entre joie et peine

 

Fautive pour un rien : la faute à l'éducation qui nous veut soumise

Fâchée contre toute forme de violence, les coups, la guerre

et la domination de l'homme

Farouche si l'on nous touche sans crier gare et que le cœur dit non

Fatale si on nous a fait du mal

Fardée pour se défendre dans la jungle de la ville

Féminine sans besoin de talons hauts ni de taille cambrée

Frivole parfois si l'envie nous tenaille

Fluide comme la soie qui enveloppe le corps

Froufrou sur les jambes qui dansent

Futile comme l'oiseau des pays chauds

 

Fervente quand le cœur s'emballe et que l'amour nous bande les yeux

Follement amoureuse à vingt ans

quand le prince nous emporte sur son cheval blanc

Fougueuse amante à trente, quarante ans

avant que le temps émousse les sens

Fusion avec l'autre quand les regards se nouent

Faille dans le cœur de l'amoureuse abandonnée

Fêlure à jamais après la trahison

 

Frémissante devant la beauté d'un paysage

Fleur des champs quand revient le printemps

Framboise à cueillir au fond du jardin

Fruit défendu du verger qu'on croque avec le sourire

Fraîche comme l'eau de la source

Fontaine qui étanche la soif des autres

Feuille froissée dans le vent de l'automne

 

Fières sur le chemin de nos vies

Femmes nous sommes jusqu'au bout du coeur.

dsc-0072-2.jpg

 

Commentaires (2)

fran
  • 1. fran | 09/03/2013
F comme félicitations !
presquilegazettenet
  • presquilegazettenet (site web) | 09/03/2013
Merci Fran, on mérite bien un petit hommage de temps à autre, ça aide :)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/03/2013