Tous à vélo le dimanche 10 novembre

La commission vélo de l’association Vert Pays Blanc et Noir a participé à l'événement national "Tous à vélo" dimanche 10 novembre pour demander que le vélo soit considéré comme un moyen de déplacement à part entière et que les cyclistes puissent circuler en toute sécurité dans le respect du vivre ensemble.

Entre 150 et 200 cyclistes ont enfourché leur bécane pour l'occasion !
Plusieurs groupes sont partis de Batz/Mer, du Pouliguen, de Kervalet, de La Turballe et de St Molf pour arriver à midi à Guérande. Le cortège de vélos a circulé ensuite autour des remparts afin de rappeler que la solution vélo est une réalité pour beaucoup au quotidien.

Cette mobilisation en masse avait pour objectif de demander un véritable changement de braquet à l’échelle individuelle et collective en France.

Un « manifeste pour le vélo » a été remis à chaque mairie en espérant que les élu-e-s prendront les décisions nécessaires.

Les mesures à prendre sont nombreuses : itinéraires cyclables sécurisés et continus entre et à l'intérieur des communes, stationnements vélo, plans de circulations, apaisement des rues en ville (vitesse et flux), généralisation des double-sens cyclables, apprentissage du vélo dans les écoles...

Contact

Commission vélo : Antoine Bouchaud (06 01 76 84 06), Anne-Gaëlle Révault (06 73 08 97 16)

velo@vpbn.fr

Manifeste pour le vélo

« Faire une infrastructure pour qu’elle soit utilisée par deux personnes, c’est peut-être pas l’idéal...».Cette phrase prononcée par le maire de Montpellier le 20 octobre 2018 a engendré une réaction immédiate des cyclistes locaux. Ce sont 1500 cyclistes qui ont manifesté le 10 novembre 2018 pour faire valoir leur droit de circuler en toute sécurité. Aujourd'hui 10 novembre 2019, nous revendiquons ce droit.

Ce droit est d'autant plus légitime que la pratique du vélo est reconnue comme élément de réponse auxenjeux de notre société, ainsi que le précise le département de Loire-Atlantique dans son plan d'actions 2017/2027 que ce soit : – sur le plan sanitaire

•Pour lutter contre l'obésité et les maladies cardiovasculaires

•Pour réduire les dépenses de santé•Pour contribuer au bien-être et à la forme physique des citoyens- sur le plan environnemental•Pour limiter la pollution et l'émission de gaz à effet de serre

•Pour réduire la congestion automobile- sur le plan économique

•Pour favoriser le commerce de proximité et les emplois locaux

•Pour contribuer au développement local

•Pour développer le slow-tourisme

•Pour favoriser l'innovation autour du vélo- sur le plan social•Pour créer du lien social•Pour dynamiser les centres villes

•Pour réinsérer

•Pour faire de nos rues des lieux de vie et pas seulement de transit

Aujourd'hui, la moitié des déplacements de moins d'1 km sont effectués en voiture sur le territoire de Cap Atlantique (source: Enquête Déplacement Grand Territoire de 2015). Le potentiel de développement de l'usage du vélo (et de la marche à pied) est donc considérable. Encore faut-il que ces déplacements puissent se faire en toute sécurité. A vous élu-e-s des collectivités locales, communes ou communauté d'agglomération de répondre à ces enjeux. Les mesures à prendre sont nombreuses: itinéraires cyclables sécurisés et continus entre et à l'intérieur des communes, stationnements vélo, plans de circulations, apaisement des rues en ville (vitesse et flux), généralisation des double-sens cyclables, apprentissage du vélo dans les écoles...

Nous, cyclistes que ce soit en loisir, pour aller au travail ou pour les activités quotidiennes, réunis ce jour 10 novembre 2019, demandons que le vélo soit considéré comme un moyen de déplacement à part entière et que nous puissions circuler en toute sécurité dans le respect du vivre ensemble – piétons, cyclistes, automobilistes...

 

Départ pour le tour des remparts

Tous à vélo en presqu'île guérandaise

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/11/2019