Festival "Du grabuge dans le pédiluve" au Bois-joubert

Un festival atypique

"Sans buts précis ni revendications spécifiques, mais dans un souci indéniable de laisser, sinon une trace, un souvenir cocasse dans le paysage musical local, un collectif improbable d'associations saugrenues s'est regroupé dont l’ultime projet était de vous proposer cet événement atypique."

C'est ainsi que les associations "Assaut phonik" et la "Bande Rugueuse" avaient lancé l'invitation au Festival "Du Grabuge dans le Pédiluve" :

"Une prog de cinglés, sur un site de barjo (pour un public de tarés !), foutraque, sauvage mais convivial, festival incongru de rencontres improbables."

Decor nocturne projections

Un mot sur le lieu, parce que l’événement ne se déroulait pas n’importe où : Le Bois Joubert est une sorte de hameau en zone protégée, en bordure de brière.

Ambiance champêtre

Site appartenant à l’association Bretagne Vivante et dédié à la découverte de cet environnement naturel foisonnant, il est investi par un collectif de 4 associations aux idées débordantes, vivant et œuvrant sur ce lieu. Associations aux facettes multiples qui participaient chacune à leur manière à cet événement :

 

Les Ateliers Ick'Arts

Cette association propose des cours d'arts plastiques et organise des stages et des expositions sur différentes structures accueillant du jeune public : écoles, centres socio-culturels...

Page Facebook

L'Essaim de Mireille

Les groupes se produisaient sur deux scènes, l'une d'entre elle était sous le chapiteau de l'Essaim de Mireille, une association où fourmillent les projets et les échanges artistiques : organisation d'évènements, résidence d'artistes, location de chapiteau, création artistique.

Page Facebook

 

 

Jean-Louis / power jazz démantibuléJean-Louis / Power-jazz démantibulé - Paris

 

La Déch'ARTge

La Déch'ARTge ou "Transformateurs de matières récupérées au Bois Joubert" : ils se sont bien amusés, pour notre plus grand plaisir, sur ce festival avec une déco très originale qui collait bien à la thématique déjantée de cette édition.

croco la déch'art

Popote's Not Dead

Une restauration de qualité avec la cantine végétalienne itinérante Schmruts qui propose des plats à partir de produits issus de l’agriculture locale et biologique :

Son but est de préparer des mets végétaliens lors d'événements (festivals, foires biologique, manifestations,...) et de diffuser des écrits sur la cause animale et le végétalisme.

L'association s'inscrit dans une démarche militante.

Tous les produits utilisés pour la préparation des repas proviennent d'une agriculture respectueuse de la terre et des animaux ( agriculture végétalienne, nature et progrès, ab)

Nous avons eu le droit à une belle assiette colorée et pleine de saveurs !

Assiette végétarienne

La programmation

Les groupes de musiciens invités pour cette édition avait en commun un côté psychédélique, un brin sauvage, souvent surprenant à découvrir !

  • Avenir (retour vers le futur du rock - Brest)
Quatre filles qui se fendent la gueule en faisant ce qu’elles aiment, et elles ont raison !
Avenir retour vers le futur du rock

 

  • Koonda Holaa (psychedelic country western - americana noir )
Encore un de ces innombrables one-man-band… sauf que celui-ci il file des frissons. Authentique, chamanique, magnifique !
https://www.youtube.com/watch?v=Az0uzaJT4dI
http://tracks.arte.tv/fr/koonda-holaa-ce-fou-du-desert
Koonda holaa shamanic psyche blues

 

  • Jean-Louis (power-jazz démantibulé - Paris)
C’est un peu free, un peu jazz, sauf que ce n’est pas du free jazz. On aimerait danser sur leur musique, mais c’est pas possible.
https://jeanlouis.bandcamp.com/
https://www.youtube.com/watch?v=nswfeS6xYOE
Jean-Louis /power jazz démantibulé

 

  • LpLpo (Tentaclemade live-looping - Montpellier)
Autrement nommé El Pulpo. C’est un gars qui concrétise ses fantasmes musicaux à l’aide d’une multitude d’instruments qu’il boucle; et ce gars, c’est un poulpe. Enorme !  
(Encore un de ces innombrables one-man-band… sauf que celui-ci aussi il est bien !)
https://www.youtube.com/watch?v=vpia270swEA
https://lplpo.bandcamp.com/
LPLPO
(photo prise lors de la retouche du costume de LPLPO dans l'atelier de couture du Bois-Joubert)

 

  • Guili Guili Goulag (harpe-core - Belgique)
Guili guili goulag harpe-core

 

  • Max TheSailor (Tropical Techno - Bzh)
Il hésite entre sonorités indus et sombres d’une part, et ambiances cumbia chaleureuses d’autre part… du coup, on verra bien, en tout cas il a la patate !
https://soundcloud.com/lapotikr
  • Mat_specular (Break-core - Bzh)
Du break-core, car il en faut !
  • Film :
Lico (L'à peu près c'est l'avenir - Berry Méridional)
Surprise !
  • Installation et performance vidéo et diapo :
Ildune Kalamityframe (le nom suffit à lui même- Marseille Bzh)
Facebook.com/kalamityframe
 
Photo ci-dessous : la curieuse installation de Julien Merlaud alias Rousty :
"C'est le1er élément du 1er sous-marin de la marine malienne : quand on marche sur le tapis on déroule le film !
Installation projection-video RoustyInstallation projection-video rousty

Vos impressions s'il vous plaît ?

Au cours de la soirée, j'ai demandé à quelques amis présents ce qu'ils pensaient de ce Grabuge dans le Pédiluve :

"On n'a aucun repère, c'est changeant, ça exige de s'adapter, c'est du neuf.

Tu es dans l'présent !

C'est bienveillant, convivial, sans bousculade, on voit des accolades, de la rigolade...  c'est roots, sauvage.

C'est surprenant, extra-pas-ordinaire.

Le décor est original, vraiment bien : les banquettes, tables en bois, les lampes rétro... le décor va très bien avec la thématique décalée.

Les toilettes sèches au top, décor très décalé et propreté, il en faudrait dans tous les festivals."

6 toilettes seches decor imaginatif 2

 

Projections nocturnes

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/09/2017