Habit de fête ou pas, heureuse année 2019 !

A quelques heures de la soirée du 31 décembre, aucun stress et peu de préparation.

Je vais, comme l'an dernier, dans un endroit où la simplicité est de mise : auberge espagnole, on ne connaît pas à l'avance le menu, ce sera la surprise de goûter aux préparations maison des un-e-s des autres. Pas de courses de dernière minute en magasin, je fais avec ce qu'il y a dans le réfrigérateur et ça tombe bien il reste des algues récoltées il y a quelques jours, je vais préparer un tartare d'algues à tartiner sur les tartines du bon pain bio au levain offert par ma cadette boulangère et avec cela un litre de bon vin bio.

Je sais que les autres feront de même : tartes et pizzas maison, boisson avec ou sans alcool.

Et la tenue ?

Je verrai ça au dernier moment, aucune obligation de strass et paillettes, quelque chose de simple dans lequel je me sens bien, pas « endimanchée », pas « classique bcg », juste moi-même. Allez peut-être y ajouterai une petite touche brillante avec l'un collier qui m'a servi à décorer la « branche de Noël » et je vérifierai si mes bottines sont bien cirées !

Le meilleur souvenir de cette veille de 1er l'an fut sans aucun doute la balade magique que j'avais faite le 31 décembre 2016, appareil photo en bandouillère, en plein milieu de la Brière givrée, alors que j'étais quasi la seule à faire craquer mes souliers sur les sentiers blancs, pas loin de me prendre pour la reine des neiges tellement le paysage était transformé !

Tandis que les habits de fête, habits dorés, habits chic et choc, habits bling-bling... qui ne brillent que pour un soir, resteront sur les portants des magasins, car ce n'est pas ça qui me fera passer une belle soirée mais celles et ceux que je rencontrerai ce soir-là.

Que l'année 2019 respire la simplicité et soit remplie de petits bonheurs au jour le jour !

Briere givree 31 dec 2016 8

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 31/12/2018