Une luciole américaine s'installe en France !

L'observatoire des Vers luisants fait appel une fois par an  à des observateur.trice.s comme vous et moi pour faire l'inventaire des vers luisants présents dans les jardins et/ou espaces verts. Loin d'être une corvée c'est un vrai plaisir de parcourir le jardin, la nuit tombée, à la recherche de ces petites lumières phosphorescentes !

Ver luisant diurneVer luisant mangeant un escargot

 

En France des bénévoles ont ainsi pu observer pour la première fois la présence d'une luciole sud américaine. Bonne ou mauvaise nouvelle ?...

­

Grâce à des bénévoles, participant au programme de sciences participatives, une population de lucioles du genre américain Photinus a été trouvée en France : plus précisément dans le village de Maureillas-las-Illas dans les Pyrénées-Orientales (66) ; et depuis dans plusieurs autres communes du même département. 

En 2018, cette luciole avait été décrite par des espagnols comme nouvelle, sous le nom de Photinus immigrans. Néanmoins, une véritable enquête menée avec nos partenaires français, belges et espagnols nous a permis de conclure qu'il s'agit finalement d'une espèce d'origine sud-américaine (Argentine et Uruguay), portant déjà le nom scientifique de Photinus signaticollis (Le Lampyre à corselet marqué), décrite en 1846 par le scientifique français Charles Émile Blanchard.

L'enquête nous a appris qu'elle était déjà présente en Espagne (région de l'Estrémadure) depuis une quarantaine d'années ! Elle n'avait pourtant jusqu'ici été repérée par des naturalistes qu'en 2016 dans la province de Girone (Catalogne). Impossible toutefois de dire si il s'agit d'une nouvelle introduction ou simplement d'une extension de son aire de répartition. Elle s’y disperse très rapidement et en seulement trois ans elle a franchi les 28 km qui la séparaient de la frontière française en passant probablement par le couloir de La Jonguera et le Col de Perthus. 

Malgré toute la poésie et la magie de sa lumière, la dynamique de population laisse à penser que ce Photinus pourrait devenir une nouvelle espèce invasive. Consommant des vers de terre, son impact sur l'écosystème pourrait être significatif. Elle colonise les prairies de fauche, les gazons de jardin et même les champs de maïs ou d’autres cultures intensives, avec a priori une préférence pour les zones les plus humides. 

L'insecte se différencie des vers luisants et lucioles français par le fait que les mâles comme les femelles sont capables de voler. L’animal se distingue également par une lumière clignotante plutôt jaune émise en vol par les deux sexes. 

L'Observatoire prendra en charge le suivi de cette nouvelle espèce avec la participation de nos partenaires. Et avec toute votre aide nous en sommes certains !

Vers luisants 1

Comment signaler une observation ?

3 possibilités :

Envoyer un mail à sentinelle@estuaire.net

Téléphoner à l’association Estuaire au 02 51 20 74 85

Donner directement l’information au correspondant basé à l’association Estuaire, rue de Louza au port de la Guittière de Talmont-Saint-Hilaire

Les observations peuvent se faire sur le littoral, dans les bois, dans les champs, les jardins ou sur les chemins.

Groupe Associatif Estuaire - Environnement / Pédagogie / Biodiversité