Un fléau à combattre : les frelons asiatiques

Comment les pièger efficacement et sans danger

Vous l'avez sûrement remarqué, il y a de plus en plus de frelons asiatiques dans notre région. Personnellement j'en ai vu dans des endroits aussi différents les uns que les autres : dans le jardin partagé du Clos d'Ust à St Nazaire, dans un petit bois où était installée une ruche du côté des Faillis Brière (entre Guérande et Herbignac), dans le fond d'un terrain sur la commune de Vigneux de Bretagne, également près d'une ruche... Je me souviens aussi d'une apicultrice qui en décrivait les ravages dans ses ruches au marché fermier de St Marc sur Mer... les exemples et témoignages ne manquent pas, c'est un véritable fléau pour les abeilles déjà durement touchées par l'emploi de pesticides.

Il n'est pas facile de se débarrasser d'un nid de frelons asiatiques et ce n'est pas sans danger, les pompiers n'interviennent que lorsqu'on a repéré le nid mais sa destruction ne suffit pas car si une reine s'en échappe... elle part s'installer ailleurs recomposer une colonie !

Vespa velutina abeilles

Source photo : Frelon asiatique 

Voici un communiqué qui explique une méthode simple pour les pièger :

Nous sommes dans la région la plus touchée, l'Aquitaine avec tout le sud de la France, mais aucune région n’est épargnée même au nord de la Loire. Cela va en s'empirant d'année en année jusqu'en Belgique et Hollande.


En étudiant le cycle de vie de ce frelon, on s'aperçoit que nous pouvons agir très utilement et individuellement contre ce fléau. En effet, les nids construits dans l'année se vident de leurs habitants en hiver car l'ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l'hiver et meurent.

Seule les reines et jeunes reines se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc ... pour en ressortir courant février et commencer à s'alimenter. C'est à ce moment que nous pouvons agir.  

En disposant des pièges dans nos jardins ou sur nos balcons en ville pour attraper ces futures fondatrices de nids : 1 reine = 2 000 à 3 000 individus

Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles d'eau minérale en plastique, de découper le tiers supérieur et de le retourner dans la partie basse; puis verser à l'intérieur 10 centimètres d'un mélange de bière brune, de vin blanc ( pour repousser les abeilles ), et de sirop de cassis.

Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi-février à la fin avril. Après cette date les futures reines auront commencé à se reproduire.

Attention cependant : il faut enlever ces pièges au 1er mai car on risque alors de capturer des frelons européens.

 

 

 

Difference frelon asiatique et europeenSource photo : inventaire nationale du patrimoine naturel

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19/11/2014