Le Champ des Vagues - Maraîchage bio à Batz sur mer

A deux pas de l'océan

J'ai découvert le Champ des vagues, maraîchage bio à Batz sur mer, à l'occasion d'un marché de producteurs locaux organisé par Servanne Bigot (Mes bocaux locaux) pour le collectif "De ferme en ferme" en juin 2019, j'ai apprécié le lieu et les valeurs des maraîchers.

Mael margot le champ des vagues

Maël Potiron est fils et petit fils de maraîcher, "Ce choix de métier a été naturel pour moi ; avant de m'installer ici j'avais déjà 6 ans d'expérience en maraîchage autour de Nantes."

Margot Bodin avait deux ans d'expérience entre Noirmoutier et Nantes, "durant ma formation horticole c'est pendant un stage où étaient mélangés légumes et plantes médicinales que j'ai été prise de passion pour le maraîchage et que je me suis dit que les deux étaient complémentaires."

"On est arrivés ici en décembre 2017, la production a démarré en février 2018 et la vente en mai 2018, depuis la fréquentation n'a cessé de croître, les gens reviennent, certains même deux fois dans la semaine, contents aussi de pouvoir échanger avec nous. Maintenant on a besoin de voir où les légumes sont produits, à côté de chez soi et de soutenir les projets d'installation des jeunes producteurs bios respectueux de l'environnement et de la santé. Pour nous aussi c'est valorisant de savoir que c'est consommé par ici, il n'y a pas de transport, c'est cueilli à maturité et sans trop d'arrosage."

Ici, à Batz sur mer, il y a une cinquantaine d'années il y avait neuf maraîchers et quand on est arrivés... plus aucun. On s'est installés sur le terrain d'anciens maraîchers (bien connus sur le marché du Pouliguen) et on s'est donné pour mission de faire revivre cette terre vouée à la friche (elle était entretenue mais pas cultivée).Le champ des vagues

Un secteur protégé par le péan

"Sur ce secteur un péan (périmètre protecteur d'un espace naturel et agricole) est mis en place pour au minimum 30 ans, l'idée serait de créer un réseau de plusieurs productions bios et locales en maraîchage, élevage (brebis), spiruline... pour éviter la montée en friches du secteur.

Cependant on est inquiets par rapport à l'avenir de l'exploitation parce que les propriétaires sont réticents à louer leur terrain par peur de perdre la main-mise sur leur propriété : en effet actuellement la majorité des terrains nous est prêtée et nous préfèrerions en être locataires afin de pouvoir investir et se projeter (faire des haies, planter des fruitiers, creuser des bassins d'arrosage....). On cherche donc des parcelles en fermage dans les alentours, on en a déjà trouvé quelques-unes, il nous en faudrait quelques autres.

Le champ des vagues

La règlementation sur la loi littoral nous limite aussi : pas le droit de monter d'autres serres ni de construire des bâtiments.

Une affaire qui "roule"

"On a été étonnés de voir que ça a pris tout de suite, les clients sont contents et fidèles, tout se fait par le bouche à oreille.

Le champ des vagues

On cultive sur un hectare et demi pour l'instant, environ 35 légumes bios diversifiés et des plantes médicinales, en vente directe trois fois par semaine.* On fait tous nos plants nous-mêmes, de la graine à la plante... L'idée c'est d'avoir la gamme la plus large : légumes, sel (Guillaume Lecouturier), oeufs (Benjamin Thibaudaud, Ferme de la Nantaise à Guérande) avec des micros-marchés : agneau les samedis et volaille les vendredis (Mathieu Brossaud à Mesquer). Sur le secteur il y a de la place pour d'autres producteurs car depuis quelques années la demande pour les produits bios et locaux augmente sans cesse."

Benjamin guerande agneaux oeufs mathieu poulets a mesquerDe gauche à droite : Margot Bodin, Mathieu Brossaud (poulets à Mesquer), Benjamin Thibaudaud (agneaux et oeufs de la Ferme de la Nantaise, à Guérande)

En pratique

Vente directe au Champ des Vagues - chemin de Codan, rue de Ker-Jacot - Batz sur mer,

* les mardi/vendredi et samedi, de 9 h à 12 h 30

Marches du champ des vagues

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/09/2019