Les Jardins Familiaux de la Turballe

C'est à l'occasion de portes ouvertes aux jardins partagés de La Turballe, en 2012, que j'ai découvert ce lieu plein de charme.

Pas de clôtures mais plutôt du partage : plants, savoir-faire, bonne-humeur...

 

Pas de pesticides mais de bonnes idées naturelles pour inviter au jardin, insectes auxillaires et bons plants paillage et économie d'eau.

Pas d'individualisme mais des échanges entre jardiniers, un peu de parlotte, beaucoup de conseils et d'idées en pagaille pour mieux vivre le jardinage collectif.

Pas de bourse à délier mais un terrain prêté par la municipalité, douze parcelles, des abris en bois, un puits et très bientôt un aménagement pour l'écoulement des eaux.

Pas de calendrier si ce n'est celui des saisons, de la météo et de l'envie de travailler la terre.

Pas de quadrillage strict mais liberté laissée à chacun d'organiser sa parcelle (de 100 à 120 m2) comme il l'entend, selon sa personnalité.

Pas de monoculture mais au contraire un joyeux mélange de fleurs et de légumes "amis", des incontournables tomates, haricots, pommes de terre, aux essais moins courant pois- chiche, aubergines, asperges, artichauts, choux-fleurs...

Pas d'obligation si ce n'est le respect des autres et du règlement intérieur signé entre les "loca-terre". 

L'idée de ces jardins familiaux a pris naissance il y a deux ans, lors d'une discussion entre élus :

   "C'est dans l'air du temps, ça nous a semblé intéressant pour la commune de La Turballe, tout le monde n'ayant pas forcément un jardin. Il y a beaucoup de demandes, certains sont actuellement sur liste d'attente. La commune prête le terrain, jouxté à l'école Jules Verne, à qui il appartenait au préalable. Nous avons installé les abris, creusé un puits de surface, nous entretenons la partie en herbe et prochainement nous installerons un drain dans l'allée centrale." explique Serge Baron, l'un des deux élus, avec Suzanne Lannet, responsables du comité de pilotage des jardins familiaux.

Les critères pour avoir accès à ces jardins sont simples et logiques :

"Il ne faut pas posséder de jardin, résider à l'année à La Turballe, et nous essayons de donner priorité aux familles nombreuses."

La commune est inscrite au concours départemental des Jardins Familiaux, un jury passera en juin.

Le fait que ces jardins soient placés à côté de l'école est un plus pour les enfants qui viennent régulièrement les visiter : les leçons d'histoire naturelle sont à portée de main !

Ces portes ouvertes ont accueilli une cinquantaine de personnes, curieuses de voir de près ce qui pourrait bien être l'avenir dans beaucoup de communes de la presqu'île et d'ailleurs.

Ce reportage a été réalisé en 2012, j'y suis retournée au début du printemps 2016, les 12 parcelles sont toujours bien entretenues, avec des plantations variées certaines personnes ne pouvant plus jardiner ont été remplacées, un drainage a été effectué par la municipalité pour résoudre le problème des inondations hivernales, une nouvelle parcelle collective se prépare... retour en images ci-dessous.

Retour en images printemps 2016

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/04/2016