Jardins familiaux et partagés à St Sébastien de Piriac

Un brin de muguet porte-bonheur : un symbole fleuri bien symathique pour la journée "Troc-plants et vide-jardins" des nouveaux jardins familiaux et partagés de la commune de Piriac/mer en ce 1er mai 2012.

brouette porte-bonheurLe terrain est situé sur la route entre St Sébastien et Mesquer, en pleine campagne. Le décor alentours est bucolique, on se gare sur un chemin bordé d'un petit bois aux talus foisonnants de fleurs champêtres.

Les contours des parcelles sont tracées au cordeau et bordées de planches. Pour le moment les plantations sont peu nombreuses, le jardin ayant été inauguré il y a un mois à peine, la météo pluvio-venteuse qui a suivi n'a pas permis aux jardiniers de démarrer avant mais le soleil enfin de retour, on sent l'envie de retrousser les manches !

plantations fraisiers

 

 

 

 

 

 

 

Ce jour-là, outre les jardiniers, de nombreux visiteurs étaient venus qui se renseigner, qui troquer quelques plants, ou tout simplement faire les curieux.

"Quelle est la différence entre les jardins partagés et les jardins familiaux ?

- Pour les parcelles réservées aux jardins partagés, le principe est la participation de tous, c'est du travail collectif, on y  consacre deux matinées/semaine. La récolte sera ensuite partagée pour moitié entre les jardiniers et des associations caritatives (secours populaire et croix rouge), explique André Houdoux, jardinier responsable qui ne ménage ni son temps ni ses conseils pour les autres !, tandis que les parcelles des jardins familiaux sont attribuées à ceux qui en font la demande, en échange de la cotisation pour les AVF (association à l'origine du projet) et d'une participation annuelle (20€ à partir de septembre), une somme très modique.

- La cotisation pour les AVF permet aussi de participer à toutes sortes d'activités, nous ferons par exemple des observations astronomiques ici très bientôt, précise Jean-Claude Coué, président des AVF de Piriac."

Quand on entre sur le terrain, ce sont d'abord les parcelles bien délimitées des jardins partagés, sous la protection d'un sympathique épouvantail, que l'on remarque sur la gauche, alors que tout autour une bande accueillant les aromatiques est déjà bien remplie, chacune ou presque identifiée par une petite pancarte (oeuvre de la jardinière au joli tablier en photo ci-dessus). Juste à côté une partie qui sera engazonnée "pour les moments festifs" ajoute Jean-Claude Coué.

bande des aromatiques


A la suite, un chassis et des composteurs, offerts par Cap Atlantique, devant les parcelles des jardins familiaux.

"22 parcelles sont réservées à cet effet, il en reste encore à attribuer." me précise André Houdoux que j'avais d'ailleurs vu, juste avant accueillir une nouvelle famille intéressée par l'expérience.

Il faut dire que lorsqu'on n'a pas ou peu de terrain et qu'on a envie de cultiver soi-même quelques légumes, les jardins familiaux sont vraiment très attractifs ! Outre le plaisir de pouvoir ensuite consommer sa récolte, on vient ici pour le partage avec les autres jardiniers, conseils, échanges, discussions autour des plantes, l'aventure intéresse même parfois ceux qui ont déjà un terrain chez eux pour l'aspect convivial.

"Les outils et le matériel sont mis en commun, l'eau nous est offerte par la commune mais pour éviter le gaspillage, elle sera stockée en cuves disposées parmi les parcelles, chacun a conscience qu'il faut préserver la ressource. Bien entendu dès que notre abri de jardin sera installé (dans les semaines à venir) nous placerons sous les gouttières des récupérateurs d'eau de pluie."

chassis, composteurs

 

"Le fond du terrain sera réservé aux arbres fruitiers, tandis que sur le côté une bande fleurie attirera les insectes pollinisateurs"

On sent, comme dans toutes les communes offrant des jardins partagés, une volonté de cultiver sans pesticides et avec l'aide des auxillaires :

"Ce matin Jean-Baptiste Vannier, animateur au CPIE, est venu nous faire la démonstration de la culture en lasagnes, par couches successives de broyat et de compost, c'est intéressant à voir, même si, par choix, nous préférons la culture par planches."

Un magnifique hôtel à insectes, fabriqué par André Houdoux, attend ses hôtes, tandis qu'un affichage  donne des conseils sur le jardinage sans pesticides.

 

hôtel à insectes

Souhaitons bon jardinage aux adhérents des AVF de Piriac et que les premières plantations de salades, radis, pommes de terre,oignons, fraisiers etc... donnent le coup d'envoi de belles saisons à vivre dans ces nouveaux jardins !

Commentaires (1)

Boureau
  • 1. Boureau | 04/05/2012
Je voulais visiter ce premier mai votre jardin partagé.
Malheureusement je n'ai pas réussi à le localiser sur mes cartes IGN (malgré les explications de J.C. Coué).
Je compte bien me le faire expliciter plus précisément,
lundi prochain au cours d'informatique AVF.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 07/04/2016