Rendez-vous au Jardin partagé du Clos d'Ust

Un Jardin partagé qui revit

Après la création du Jardin Partagé du Clos d'Ust en 2014*, situé dans un poumon vert de la ville de St Nazaire, durant quelques années l'association des Ami.e.s du Clos d'Ust avait transformé ce lieu en un véritable petit paradis de verdure où les légumes cotoyaient fleurs et plantes, sauvages ou "civilisées" pour le plus grand bonheur des jardiniers.ières. C'était aussi un lieu où la convivialité avait pris ses marques, grâce en partie à l'organisation ponctuelle d' évènements festifs, d'ateliers etc...

Tout cela a malheureusement pris un coup dans l'aile après l'annonce de la mairie de St Nazaire, de reprendre une partie du terrain pour y faire des constructions de logements. La haie de pins qui borde le jardin serait abattue en septembre 2020, les travaux suivront... 300m2 sur 1200m2 seraient impactés. La plupart des personnes qui aimaient y venir jardiner, se rencontrer, échanger... ont déserté le lieu, abattus par cette nouvelle.

Depuis quelques mois cependant, de nouvelles personnes, ainsi que quelques anciens sympathisants, ont repris goût à investir ce jardin avec espoir... Certains d'entre eux se sont réunis, lors d'une belle soirée de mai, ils donnent leur avis :

Je suis content que le jardin ait repris vie, de voir différentes compétences s'y épanouir.

On ne sait pas ce qui va se passer et donc il faut continuer à y aller, arroser, avoir l'esprit ouvert...

Jardin du clos d ust mai 2020 8

Le jardin n'est plus comme il était, le théâtre de verdure a été démonté..., tout est à réinventer, ça fait plaisir de voir que ça redémarre.

Pendant cette période difficile, grâce au jardin ça a permis de passer de bons moments et de développer la créativité.

Faire des choses ensemble, travailler ensemble, ça crée du lien social, ça fait du bien. Il y a des gens qui passent et qui ont besoin d'explications, ce qui manque c'est le "mode d'emploi", ça peut freiner certains pour s'investir. Les constructions vont se faire mais il faut tenir bon !

La charte du jardin

Les jeunes ont fait leur propre potager en abattant un boulot de fou en 3 jours ! Ils sont bien investis.

Le potager des jeunes du foyer

 

Jardin partagé du Clos d'Ust - Rue Martin Luther King (face à la résidence des jeunes)

* Création du jardin en 2014

Proche du centre-ville de St Nazaire, un terrain laissé à l'abandon depuis une trentaine d'années, a repris vie grâce à des riverains et quelques associations qui ont interpellé le Conseil de quartier centre. Ce dernier a alors réfléchi à la réalisation d'un jardin partagé sur ce terrain en friche. 

La résidence des jeunes, située juste à côté, s'est mise d'accord avec les associations Bretagne vivante, Lien élément terre, Les incroyables comestibles et Jardi compost et des riverains "Les amis du Jardin d'Ust", pour créer, entretenir et faire fonctionner un jardin partagé : ainsi est né le Jardin du Clos d'Ust...

jardin du clos d'ust

La première fois que j'y suis passée, Benoît, l'un des riverains, était occupé à déherber au pied d'un arbre :

"Au départ la mairie a fait le gros-oeuvre en enlevant tout ce qui s'était accumulé au cours des années d'abandon. Depuis un an nous y installons, petit à petit, des cultures. Pour le moment nous sommes une dizaine à venir travailler sur le terrain.

Ce terrain a un beau potentiel : des arbres fruitiers y végétaient, il faut maintenant les aider à reprendre vie en les taillant et en les désherbant au pied...

défrichage au pied des pommiers

C'est ausi un véritable réservoir à biodiversité avec des plantes sauvages, des fleurs champêtres, des arbustes... le défrichage de fond est fait, il reste aux jardiniers à mettre en valeur ces richesses : tailler, déterrer les ronces et autres envahissantes, désherber au pied des arbres et arbuste, préparer des buttes de culture, des planches, installer des coins détente...

"On a eu quelques conseils au départ, de la part de Nicole Maillard, naturaliste, venue faire un inventaire des plantes qui poussent spontanément sur le terrain afin de nous aider à les identifier et à savoir lesquelles on doit conserver, par exemple quelques ronces et le lierre, nourriture pour les insectes et les oiseaux."

 11 un tr s beau potentiel

Près de l'entrée du jardin les premières buttes de culture sont en place et quelques cultures en lasagne, tandis qu'une autre butte se prépare :

Kenan, qui habite près d'ici, vient souvent au jardin, il a en projet de faire du maraîchage bio : 

"Il faut d'abord poser des morceaux de bois en décomposition sur la terre, pour l'apport de carbone - ceux-ci ont été ramassés dans une forêt puis écrasés à la masse - puis ajouter du brf - bois réal fragmenté - pour combler les trous, les recouvrir ensuite de "vert" qui apporte l'azote - ici des feuilles en décomposition - ajputer du compost - puis recouvrir le tout de la terre qu'on a enlevée pour finir par la paille."

 Butte de culture en préparation 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A droite de la barrière, trois bacs en bois installés par l'association Jardi Compost, sont à la disposition des riverains : 

"Dans le 1er on dépose les déchets organiques, dans le second on les mélange avec de la sciure (principe identique à celui des toilettes sèches) et dans le troisième on laisse faire le compostage." m'explique Benoît. "Cette partie en longueur sur le côté, est réservée pour le jardinage des enfants." 

Le samedi 5 avril 2014, dans le cadre de la "Semaine sans écran" organisée par l'association Les pieds dans le Pafquelques enfants étaient présents. Ils aidaient à la fabrication d'un hôtel à insectes et prenaient plaisir à explorer ce jardin : "C'est comme un parc d'attraction ! Des jardiniers continuaient le défrichage de certains endroits du jardin, dont celui destiné au théâtre de verdure, l'un des coins détente de ce jardin tandis que d'autres installaient des plants d'artichauts..

aménagement du théâtre de verdure

 

 

 

 

 

 

 

Le CIRC était aussi de la partie, venu donner des conseils pour la fabrication de mobilier de jardin en palettes recyclées : canapé, banc, bac à plantes... prenaient forme sous nos yeux !

 

10 fabrication de meubles de jardin en palettes recycl es circ 2 

 

 

 

 

 

 

 

 

Outre le plaisir de cultiver ses propres légumes sans pesticides, l'un des objectifs du jardin partagé c'est de créer du lien, que ce soit des rencontres avec des visiteurs de passage ou des rendez-vous programmés, comme celui de ce samedi, le Jardin du Clos d'Ust vivra aussi par ces échanges.

A l'heure où le béton envahit l'espace, il est important de conserver et d'entretenir des endroits comme celui-ci dans nos villes, coeur de verdure, poumon vert, endroit plein de charme où l'on vient se ressourcer.

 

Ce reportage a été réalisé en avril 2014 alors que le jardin débutait.

 

Mai 2020

Commentaires (3)

Nouvel
  • 1. Nouvel | 01/04/2016
Bonjour
Est il possible d'en savoir plus pour venir au jardin avec les enfants ? Y a t il des horaires ? Pouvons nous participer occasionnellement ? Est il possible de venir deposer du compost ?
Bravo pour ce jardin, :D c'est génial
Merci d'avance
presquilegazettenet
  • presquilegazettenet | 01/04/2016
Bonjour, Vous pouvez passer à toute heure de cette journée, avec vos enfants bien sûr, ce lieu leur plaira autant qu'à vous :) Oui vous pouvez venir déposer du compost et participer quand vous le pouvez et le voulez à ce jardin partagé ouvert (très ouvert) à tous.
Louis
Bravo pour ce beau jardin! J'aimerais beaucoup y participer, mais je suis de Bray-Dunes dans le Nord! Ce type d'aménagement devrait être obligatoire dans toutes les villes!!! Encore BRAVO!!javascript:void(0);

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 25/05/2020