Enracinons l'avenir sur la Zad de NDDL - 10 février 2018

Le 10 février 2018, 30 000 personnes sont venues fêter l'abandon de l'aéroport de Notre Dame des landes avec pour mot d'ordre "Enracinons l'avenir". Des plants d'arbres et arbustes ont été apportés de toute la France, symboles de la résistance de la nature. Ce rassemblement voulait aussi démontrer l'importance de continuer à défendre la zad, en empêchant l'expusion des personnes qui ont défendu le bocage en vivant sur la zad.

Deux cortèges sont parti du Gourbi et Saint-Jean-Du-Tertre avec 8 fanfares et 10 chorales venues de tous le pays, un triton, un crocodile et un dragon géants, ainsi que diverses représentations de projets contestés.

Tout le monde s'est rassemblé dans l'un des champs de la ferme de Bellevue où une effigie du défunt projet d'aéroport a été brûlée en musique dans l'esprit du carnaval et dans la joie de la victoire de la lutte. Des groupes continuaient d'affluer pour poursuivre la fête dans la soirée.

"Nous sommes d'ores et déjà entièrement satisfaits de cette mobilisation et de cette démonstration de soutien au projet porté par les différentes composantes de la lutte pour le futur de ce territoire unique. Dans un premier temps, cette mobilisation démontre aussi un refus de toute tentative d'expulsion des habitant.e.s actuel.le.s de la zad au printemps."

 

 

L'arrivée des cortèges à Bellevue

Les Grands Projets Inutiles et Nuisibles brûlent

Pourquoi avons-nous convergé massivement sur la zad le 10 février ?

Depuis des décennies, les 1650 ha de la zad sont menacés par un projet d'aéroport climaticide, destructeur de terres nourricières, de zone humides et de liens sociaux. En lieu et place de ce projet, des paysan.ne.s résistant.e.s ont continué de vivre  sur leurs terres et de nouveaux.elles habitant.e.s sont arrivé.e.s dans les 10 dernières années. Il s'invente sur la zad des formes de vie, d'habitats et d'agriculture fondées sur le partage, la rencontre, le soin du vivant et des biens communs.

Le 17 janvier 2018, le gouvernement a enfin décidé de renoncer à ce projet mortifère. Le 9 février, la Déclaration d’Utilité Publique du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes sera caduque.  Nous serons alors heureux de célébrer dès le lendemain la préservation de ce bocage, avec toutes celles et ceux qui ont accompagné cette longue histoire de lutte victorieuse au cours des dernières décennies ainsi que celles et ceux qui ont envie de le découvrir.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 12/02/2018