Non au bétonnage du côteau Turballais

Dimanche 6 octobre

Le collectif de citoyens de La Turballe et de la Presqu’ïle « La Marjolaine »  avait invité la population à une promenade-découverte de la zone boisée  dite de la Marjolaine, sur la commune de La Turballe,  le Dimanche 6 octobre.
Une bonne quarantaine de personnes ont répondu à l’appel du Collectif « La Marjolaine ». Elles sont parties ensemble à la découverte et au nettoyage de la zone boisée et humide du Clos Mora dont l’avenir est menacé par des projets peu respectueux de l’environnement. Elles savent que déjà, 2,5ha ont été vendus à bas prix à une SCI spécialisée dans l’implantation de zones commerciales…Qu’adviendra-t-il du reste ?
Une première constatation : s’il fallait y implanter des logements sociaux, point n’est besoin d’abattre des arbres : de belles prairies et clairières s’y prêteraient très bien !

Une deuxième : le grand sac poubelle rempli de déchets plastiques et les encombrants en ferraille soulignent combien une réelle attention de toutes et tous est nécessaire… car le site ne manque pas de charme : mares couvertes de lentilles d’eau, sentiers propices à la randonnée, clairières aménageables en aires de pique-nique… De quoi ajouter un attrait complémentaire à celui de la mer et à la plage…

Une troisième, et non des moindres : il est primordial de sauvegarder la riche biodiversité de l’endroit: 292 espèces de plantes inventoriées dont 4 sont d'intérêt patrimonial comme la la listère à feuilles ovales (Neottia ovata), une Orchidée sauvage des sous-bois et dans les zones humides plusieurs espèces protégées d'amphibiens : triton palmé, salamandre tachetée, pélodyte ponctué, grenouille agile.

Grenouille agile


Les personnes présentes encouragent les Turballaises et Turballais attaché.e.s à leur environnement à rester vigilant.e.s, notamment en allant consulter en Mairie le dossier concernant l’aménagement du PLU.

Cette zone étant concernée par des projets d’urbanisation, la visite a été ponctuée par des moments d’échanges et de discussions sur les enjeux de ces projets : biodiversité, ressources en eau, qualité de l’air, cadre de vie, manque de logements...

Contact : lamarjolaine@riseup.net

Non au bétonnage du côteau Turballais

2,5 ha de zone humide et boisée risquent de disparaître sous le béton sous des projets flous : Hypermarché? Salle polyvalente? Parking? Lotissement ?....

C'est autant de biodiversité et de richesses naturelles qui encore et encore fondent comme les glaces polaires. Pourquoi ? Pour qui ?

Le collectif La Marjolaine (lamarjolaine@riseup.net) se réunit depuis quelques mois pour récolter les infos que la municipalité se garde bien de partager. On sait que des terrains ont déjà été vendus par la municipalité à la SCI ARVEOLEN en vue de réaliser une zone commerciale (25 693 m2 au prix de 460 000 euros)

Les #Naturalistes en Lutte ont pour l'instant dénombré :

- des centaines de #salamandres, des #grenouilles agiles et des #tritons palmés.
- plusieurs centaines de mètres linéaires de haies et vieux murets en pierres sèches.
- l'inventaire va se poursuivre

Nous exigeons :

- un moratoire sur tout projet d'artificialisation

- une consultation citoyenne avant toute révision du PLU

Il faut lever l'opacité sur ces projets nuisibles à l'environnement et au petit commerce.

Pétition : Nous vous invitons à signer cette pétition adressée à la mairie de la Turballe et à Cap-Atlantique. 

Collectif La Marjolaine: lamarjolaine@riseup.net

cours d'eau la Marjolaine

Mon témoignage

On habitait dans ce secteur (notre rue s'appelait rue de la Marjolaine, débaptisée rue du Dr Gourret), nos enfants allaient à l'aventure dans les prairies, les petits bois voisins... on a d'abord vu la zone artisanale s'installer en rasant tout, sans discernement, ça va plus vite que de laisser quelques bosquets (!), je me souviens qu'à l'époque j'étais allée mettre un panneau sur une butte de terre "laissez-nous les arbres qui restent".
Ensuite ça a été un lotissement derrière la maison et maintenant ça, c'est triste de voir que le dernier bastion de nature de cette zone va disparaître sous le béton.
On sait bien qu'il n'y aura pas de miracles et que l'urbanisation s'intensifie partout mais au moins faire les choses intelligemment, en préservant des zones de nature (les zones humides sont particulièrement utiles) et ne pas donner toujours priorité au profit à court terme de quelques-uns... surtout au moment où partout on tire la sonnette d'alarme, est-ce vraiment impossible ?

 

Commentaires (9)

Guillaume
  • 1. Guillaume | 01/10/2019
Zad comme â nddl à installer...
Jacques Brigitte
  • 2. Jacques Brigitte | 10/05/2019
Respectons la biodiversité, assez d'emprise de l'homme sur la nature!
GOMEZ
  • 3. GOMEZ | 22/04/2019
Nous n'avons qu'une planète! Prenons-en soin!
grosjean isabelle
  • 4. grosjean isabelle | 22/04/2019
Un peu d'air et de vert, il y a assez de maisons et de béton, merci
Anne Ricordeau
  • 5. Anne Ricordeau | 18/04/2019
Il faut en URGENCE
- un moratoire sur tout projet d'artificialisation
- une consultation citoyenne avant toute révision du PLU
Et lever l'opacité sur ces projets nuisibles à l'environnement et au petit commerce.
Joelle DETOILES
  • 6. Joelle DETOILES | 18/04/2019
Il faut que ça cesse.
La bétonnisation des zones humides grave les risque d'inondation.
Anne Duchene
  • 7. Anne Duchene | 18/04/2019
STOP Notre système actuel nous mène tout droit vers un désastre environnemental et humain
Girault
  • 8. Girault | 18/04/2019
Non au bétonnage, nos côtes n’en peuvent plus
Julienne
  • 9. Julienne | 18/04/2019
Respects de l'écosystème s'il vous plaît

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/10/2019