Actions pour le Climat à St Nazaire

Vendredi 20 septembre 2019

Le 20 septembre 2019 aura lieu la 3ème grève internationale pour le climat. Le compte à rebours est lancé !
Pour la "week for future" une semaine d'action est prévue entre le 20 et le 27 septembre.
Journée de mobilisation : ramassage de déchets de 10h à 12h, pique-nique zéro déchet, manifestation jusqu'à la mairie à partir de 13h30 puis débats, échanges et prises de parole.
Si vous voulez participer à l'organisation n'hésitez pas à vous manifester. Vous pouvez emmener vos potes, ou encore votre famille, cette manifestation n'est pas réservé qu'aux jeunes.

Pour plus d'infos 

Voir l'évènement sur Facebook

Marche des jeunes pour le climat 15 mars

Face à l’urgence d’action climatique qui doit se faire sous les plus brefs délais, et l’inaction avérée de nos gouvernements alors que tous les indicateurs virent un à un au rouge au point même que certains experts croient voir le point de non-retour dépassé, nous, lycéennes et lycéens, citoyennes et citoyens de demain, devons d’agir. 

Nos aînés, inconscients de la catastrophe qu’ils allaient provoquer, ont créé un modèle de développement basé sur la consommation à outrance, faisant fi des conséquences, qu’elles soient climatiques, environnementales, ou mêmes sociales. Ils ont pollué à une vitesse folle, dans des proportions folles, nous mettant ainsi aujourd’hui, humanité et autres formes de vie sur terre, tout entier, au pied du mur.

Car c’est bien là que nous sommes. Les dégâts sont immenses, et ce processus empirique qu’est le réchauffement climatique globale - dont on ne peut plus nier la véracité aujourd’hui - est déjà en marche.

Il nous faut changer.

Il nous faut tourner la page de l’économie mondialisée et brutale, qui omet qu’il y a monde dans mondialisation, et que ce monde, avant d’être industriel, il était naturel. 

Il nous faut dire haut et fort que nous contestons ce pouvoir accaparé par des dirigeants véreux ne voyant que leurs intérêts personnels et individuels, sans même voir ce qu’ils occasionnent sur le monde, et que ce bois, ces forêts qu’ils coupent quotidiennement, sont les poumons de la terre, notre terre, et que sans eux, nous asphyxierons. Car c’est bien vers une asphyxie lente et douloureuse que nous nous dirigeons aujourd’hui, tant les concentrations de CO2 et autres gazs à effet de serre sont toxiques, directement et indirectement, pour la terre, pour la vie, pour nous.

Le constat est alarmant, révoltant.

Et de fait, il est certain que nous ne voulons et ne pouvons plus continuer ainsi, et ce que notre raisonnement soit éthique ou simplement logique.

Alors, nous, jeunesse, agissons.

Ensemble, trouvons les solutions. Changeons nos manières de faire, de dire, nos modes de vie.

Marchons, uni, ce vendredi, à 13h30, au départ du lycée Aristide Briand.

Notre avenir se joue aujourd’hui.

Ne le laissons plus entre les mains des autres.

Faisons de ce monde un monde grand, beau, simple, à notre échelle, rempli d’égalité et d’humanité, et résolument écologique.

Faisons de cet avenir notre avenir.

Appel de l'association écologique du Lycée Aristide Briand lors des précédentes marches pour le Climat.

 

 

 

 

Retour photos de la marche des jeunes pour le Climat - 15 mars 2019 à St Nazaire

Le vendredi 15 mars un peu partout en France les collégiens et lycéens avaient organisé des actions pour le Climat. A St Nazaire, après une marche de nettoyage le matin suivie d'un pique-nique au Parc Paysager, le cortège est parti du lycée Aristide Briand pour se diriger vers le front de mer avant de s'arrêter d'abord à la sous-préfecture puis de se rassembler sur les marches de la mairie. Une délégation a rencontré le maire pour lui poser des questions sur ce que faisait la mairie pour le Climat. Une marche joyeuse et une mobilisation de la jeunesse pour l'écologie qui faisait plaisir à voir !

 

Appel écologiste et citoyen à signer par ici pour demander l'accélération de la transition écologique à St Nazaire

Lettre ouverte à Messieurs les Présidents des communautés de communes de la presqu'île : Monsieur David Samzun pour la Carène et Monsieur Yves Métaireau pour Cap Atlantique

Objet : Pour une déclaration de l'état d'urgence climatique au niveau local

Saint Nazaire, le12 septembre 2019

Monsieur le Président,

Nous sommes citoyen.n.es de la presqu'île, et nous avons été des milliers à nous rassembler et marcher à Saint-Nazaire pour faire entendre notre inquiétude quant à la dramatique amplification des dérèglements climatiques et face à l’inertie fautive de l’Etat qui a conduit à l’action en justice « l’affaire du siècle ».Le récent rapport du GIEC alerte les dirigeants du monde sur la nécessité de contenir à 1.5° la hausse des températures pour éviter des bouleversements irréversibles pour notre planète.Le rapport de l'IPBES publié début mai annonce la disparition d’un million d’espèces animales et végétales.Dès aujourd’hui, des bouleversements irréversibles menacent les conditions d’existence de l'humain comme de tout le vivant.Le changement climatique est reconnu comme un amplificateur de menaces à la paix et à la sécurité par le Conseil de sécurité de l'ONU. Malgré les périls identifiés (effondrement économique, crises démocratiques, aggravation des injustices sociales, pénuries d'eau, famines, exils de populations, crises de santé publique...), les pouvoirs politiques et les puissances économiques restent majoritairement aveugles et inactifs.Les déclarations d'intention et les plans stratégiques à 5, 10 ou 30 ans ne suffisent plus face à ces défis d'une ampleur sans précédent pour l'humanité.Nous devons stopper l’érosion de la biodiversité, mettre un terme à l’emballement de l’économie actuelle et des aménagements du territoire qui compromettent l’avenir de notre civilisation et du vivant.Nous savons que les efforts à consentir dans nos vies quotidiennes vont être importants, nous nous y préparons et travaillons à y sensibiliser nos concitoyens.Mais comment bouleverser nos habitudes si le « système », lui, ne change pas l est grand temps de placer le climat et la biodiversité au centre de toutes les décisions car nous faisons face à une situation mettant en jeu la survie de l'humanité.Nous vous demandons donc de déclarer l'état d'urgence climatique au niveau local en adoptant sans délai les mesures suivantes :1) En votre qualité de Maire de Saint-Nazaire/La Baule, faire voter un vœu au prochain Conseil Municipal pour demander à l’Etat Français de déclarer l’état d’urgence écologique et climatique,2) Prendre les devants sur notre territoire en déclarant l'état d'urgence climatique sur la commune de Saint Nazaire/La Baule, et porter le vote au conseil communautaire de la CARENE/Cap Atlantique.3) Informer de manière visible et honnête tou·te·s les citoyen·ne·s sur la situation climatique et environnementale ;4) Intégrer l'urgence climatique et environnementale dans toutes les politiques publiques :-Construire et mettre en œuvre un plan de « trajectoire 1,5°C »* visant notamment la neutralité carbone et la restauration de la biodiversité sur notre territoire, pour les projets en cours et à venir ;-Mettre en place un processus systématique d’études d’impact climatique de ces projets et rendre ces études publiques avant de prendre les décisions ;5) Intégrer directement les citoyen·ne·s dans ces décisions :-Créer un conseil citoyen indépendant chargé de veiller au suivi de ce plan dans l'ensemble des politiques publiques et de définir des scénarios et des indicateurs pour chaque étude d'impact climatique et environnemental ;-Tirer au sort les membres de ce conseil citoyen parmi des volontaires ;-Fournir les moyens nécessaires à la consultation d'expert.e.s et à la facilitation du processus démocratique ;6) Défendre cet engagement dans chaque projet qui le concerne, au niveau départemental, régional, national et international ;7) Sans délai :-Appliquer la gratuité des transports en communs-Instaurer 2 à 3 repas végétariens par semaine dans les cantines-Acter le zéro artificialisation des terres.Selon le GIEC, 50 à 70 % des leviers d'actions pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre se situent au niveau local**. Saint-Nazaire et La Carène /La Baule et Cap Atlantique doivent s'engager aux côtés des citoyen·ne·s afin d'assurer des conditions de vie dignes pour tou·te·s et devenir un territoire résilient, apte à concilier justice sociale et justice climatique.

Dans l'attente, veuillez agréer, Monsieur le Président, nos salutations respectueuses.

Le Collectif Climat Presqu'île & Youth For Climate Saint-Nazaire

Samedi 16 mars 2019 - Marche du siècle pour le climat

La contestation a éclos à lautomne. En hiver, sa croissance a été historique. Au printemps, elle a changé d'échelle. Il n'y a plus de saisons.

Le samedi 16 mars à St Nazaire, la Marche du siècle pour le Climat a réuni deux fois plus de monde que la précédente en décembre. Plus de 1000 personnes, toutes générations confondues, ont défilé dans le Centre ville, après une prise de parole et le temps de faire une belle photo colorée devant la mairie. Les jeunes qui avaient organisée une journée d'actions pour le Climat  y participaient largement et scandaient les slogans de la veille "et un et deux et trois degrés, un crime pour l'humanité"  qui rappelle l'action en justice intentée par plusieurs organisations environnementales contre le gouvernement. Cette forte mobilisation démontre une réelle prise de conscience de l'urgence climatique avec un appel vers l'Etat pour que des mesures concrètes soient prises afin de diminuer l'empreinte carbone "les deux tiers de la pollution proviennent de l'industrie, même si les petits gestes de chacun de nous sont bénéfiques, cela ne suffit pas."

Pétition "Climat. Stop à l'inaction ! Demandons justice"

 

 

 

Greta Thunberg, 15 ans : « Le changement arrive, que vous le vouliez ou non »

Greta Thunberg, 15 ans : « Le changement arrive, que vous le vouliez ou non »

Retour en images de l'action climat du 27 janvier

Saint-Nazaire ACTION Climat - 27 janvier 2019

Saint-Nazaire ACTION Climat - 27 janvier 2019

L'Appel pour le Climat

Dans le cadre des actions nationales pour alerter sur le changement climatique le Collectif Climat Presqu'île avait lancé un appel à rassemblement sur la grande plage de St Nazaire, le dimanche 27 janvier, pour écrire en "lettres humaines" le mot CLIMAT. L'appel avait été relayé par la Maison du peuple de St Nazaire et des gilets jaunes s'étaient joints au mouvement. La dernière photo et la vidéo ont été prises par un drone ; le triangle avec le point d'exclamation est formé par des gilets jaunes.
 
C'est dans un contexte particulier qu' ont débuté les marches pour le Climat, en pleine COP24 en Pologne mais aussi en plein mouvement social bouillonnant en France.
St Nazaire est un peu à part dans le mouvement des gilets jaunes avec un lieu occupé La Maison du Peuple (les anciens locaux de l'assedic : 113, boulevard de Maupertuis) où chaque jour a lieu à 18h une assemblée générale pour faire le point sur la journée et organiser les suivantes. Des actions de ralentissements de l'économie sont à l'oeuvre depuis maintenant plus de deux mois.
"Deux mouvements ont surgi dans les rues et sur les routes cet automne. Tout a été fait pour l’instant afin que les mondes des gilets jaunes et celui des marches pour le climat se perçoivent comme absolument antagonistes. Il n’y aura pourtant pas de « transition écologique » désirable tant que l’un et l’autre ne se retrouveront pas pour bloquer de conserve la mainmise de la logique économique sur notre monde commun." Tiré d'un article en provenance de la zad "Climat jaune et changement de gilet"

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19/09/2019