Tournage dans les marais-salants, la montée des eaux en question

Documentaire en préparation

Un équipe de tournage vient régulièrement sur les marais-salants de Guérande depuis novembre 2014 : Nicolas Ploumpidis, réalisateur, Olivia, co-auteur et Sam, preneur de son. Ils préparent un documentaire sur la menace de la montée des eaux et de ses conséquences sur le marais à l'avenir.

La mer gagnera au moins 17 à 31 cm en cinquante ans, selon les calculs du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). Entraînant de nombreux désagréments pour les populations et les infrastructures côtières. 

Source Sciences et Vie

"Le tournage du documentaire se fait sur une année, nous filmons durant les différentes saisons. Nous prévoyons de le terminer pour le début 2016."

Le tournage

- "Comment vous est venue l'idée de ce thème sur la montée des eaux ?

- C'est né d'une rencontre avec Pierre Mollo - "Mr Plancton" ou le "Pierre Rabhi de la mer" - Cela se passe dans un contexte proche de nous, les gens connaissent la presqu'île guérandaise, ça leur parle.

- Quelles prises de vue réalisez-vous ?

- Nous filmons les salines aux quatre saisons, vides ou avec les paludiers au travail. Nous interviewons aussi les paludiers chez eux."

Production indépendante

Ce tournage se fait en lien avec L.103 Production et est soutenu par la Formation Charles Léopold Mayer.

- " C'est le premier tournage qu'on réalise ensemble, me confie Olivia. Nicolas a déjà tourné des documentaires dont un précédent sur la gestion de l'eau dans le Sud de l'Inde "Eaux douces - Eaux amères". Ses films sont projetés dans des Festivals et passent sur des TV internationales."

Concert dans la saline

Dimanche 16 août un rendez-vous plein de poésie avait lieu sur la saline de Pascal et Bertrand : un concert en plein coeur des marais ! Nicolas Ploumpidis et son équipe en avaient suivi les préparatifs :  :

- " C'est chouette de voir le marais habité, ça montre que ce n'est pas juste une activité économique, qu'il y a une dimension humaine, cela lie les gens."

Daniel Trutet, contrebasse, Cécile, harpe, Maud, voix, Virginie, danse, Delphine Coutant, violon et sa chorale "Les Qu'ont pas d'nom d'la chanson" nous ont réjoui les yeux et les oreilles, un peu avant le crépuscule, le dimanche 16 août 2015.

Delphine et les Qu'ont pas d'nom d'a chanson

Si la vague monte

A l'occasion du concert, la chorale dirigée par Delphine Coutant avait composé une chanson sur le sujet de la montée des eaux. L'écriture s'est faite en atelier et la musique a été composée par Delphine :

Douce brise, à fleur de peau

bruissements, cris d'oiseaux

Tourne-pierre, Ibis fébriles

Avocettes, Aigrettes graciles

signent le silence et l'argile

dans ma terre de lise et d'îles

là où le ciel marine

lie le vent à tes narines.

 

Si la vague monte monte si la vague monte

Si la vague monte monte si la vague monte

 

N'en restera-t-il rien ?

Que sera demain ?

Concert dans la saline

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/06/2018