Travail hivernal dans les marais-salants du Mès

Les 4'saisons du paludier

Si on connaît bien le travail du paludier en été, avec son côté romantique lors de la récolte du sel, et si on devine qu'en amont il y a eu beaucoup de préparation, on connaît souvent moins bien les différents travaux nécessaires à l'entretien et à l'activité du marais, en dehors de la saison estivale.

Alors que la brouette et le las sont rangés dans la remise au bord du marais, la boyette (appelée houlette à Guérande) et la faux prennent le relais pour entretenir les talus et les marches, débroussailler, curer les fossés etc...

Entretien des talus et des marches de la saline 4

Travail collectif

Il fait très froid ce mardi 20 janvier 2015 quand je rejoins un petit groupe de paludiers sur le marais de la Duchesse (commune de Mesquer). Ils se sont en effet regroupés ce jour-là pour effectuer ensemble le curage du fossé de ceinture dans le cadre d'un contrat MAE .

Dans les terres des marais certains paludiers ont signé une MAE (mesures agro-environnementales) : coupe des arbres, curage des fossés, digues, entretien des talus, débroussaillage annuel, lutte contre le baccharis...

 

 

 

 

 

Curage du fossé de ceinture

"On doit curer ce fossé afin de permettre à l'eau des prairies de s'évacuer, pour qu'elle n'aille pas adoucir l'eau des marais-salants. Ce fossé n'a pas été entretenu depuis quelques dizaines d'années, c'est important de le faire mais pas systématique. Nous nous retrouvons donc de temps en temps, pour un travail collectif, entre 4 à 6 paludiers en fonction du terrain. 2/3 des paludiers du bassin du Mès ont passé un contrat MAE."

 

Un travail très physique

Les abords du fossé ont été au préalable débroussaillés par le paludier propriétaire de la saline. Dans l'eau froide jusqu'aux mollets, les paludiers envoient des pelletés de vase noirâtre sur les côtés du fossé, un travail physique mais qui se fait dans la bonne humeur. En fin d'après-midi l'eau monte avec la marée et il est temps d'arrêter.

Marais sous surveillance bienveillante

Le fossé de ceinture est relié à l'étier du Mès, c'est l'occasion d'aller y jeter un oeil. Les paludiers profitent de cette petite "balade" pour faire un point sur l'état du marais : vérifier l'écoulement de l'eau des différents bassins, repérer celui qui est asséché, observer la repousse du baccharis aux endroits où il a été coupé...

L'entretien du marais c'est aussi tout cela et c'est toute l'année.

 

Lutte contre le baccharis

Parmi les travaux d'entretien du marais, notamment dans le cadre d'un contrat MAE, la lutte contre le baccharis halimifolia est nécessaire et récurrente devant le côté invasif de cette plante : sur les talus on peut en voir les coupes.

En envahissant les abords des salines, le baccharis freine le vent et par l'évaporation de l'eau se fait moins bien, il est indispensable d'empêcher sa prolifération.

Lutte contre le baccharis à Rostu

Coupe du baccharis à Rostu

Suite du reportage à lire par ici : Le chaussage d'une saline
 

Marais du Mès - Mesquer

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 23/05/2015