Prolifération d'algues vertes sur les plages, que faire ?

Il fait chaud, c'est le plein été ! Une baignade en bord de mer nous tente forcément un peu, beaucoup... Hier en fin d'après-midi  lorsque nous sommes arrivées sur la plage de Sorlock, Mesquer.... la belle bleue avait viré au vert (quasi fluo....), on a rebroussé chemin car l'été dernier (24 juillet 2018) après une marche dans une eau de cette couleur, j'avais chopé une bonne gastro (et je n'étais pas la seule aux dires des surveillants de baignade à qui j'en avais parlé) et je me souviens d'un épisode plus grave qui avait concerné un proche il y a quelques années sur la plage de la Turballe.
On a repris la voiture et parcouru la côte entre Mesquer-Quimiac​ et Piriac, toujours cette couleur "vert pomme", ce n'est qu'en arrivant un peu avant Lérat qu'on a constaté que la couleur de l'eau était plus "normale" et qu'on a pu se baigner.
A cela s'ajoute l'interdiction de pêche aux coquillages (et à la vente), bonjour l'été sur les côtes polluées par les nitrates.... ça fait des années que ça dure et rien ne change.

Certaines plages de notre littoral sont plus atteintes que d'autres, certains avancent l'idée de la combinaison chaleur+trop plein d'eau douce (pluies des orages précédents ?),  mais on le sait maintenant les nitrates aiment bien aussi jouer l'alchimie avec l'océan, l'agriculture conventionnelle mais aussi les rejets des particuliers.

 

Toxiques lorsqu'elles sont en décomposition sur le sable, désagréables lorsqu'elles flottent, plus ou moins nauséabondes, dans l'eau... voire dangereuses pour la santé ? Ces micro-algues "peuvent avoir des impacts sur la santé" en raison de la libération de toxines (diarrhéiques, amnésiantes, paralysantes) ainsi que sur la biodiversité et l'économie - source actu-environnement.com

Les eaux douces sont aussi concernées, notamment la Loire, et responsables notamment de décès fulgurants de chiens qui allaient se baigner.

Prudence donc lorsque les eaux de baignade revêtent cette couleur vert-fluo, pour vous et vos animaux.

Aussi appelées laitues de mer, ces algues appartenant au genre ulvas, sont très courantes sur le littoral et ne sont toxiques que lorsqu'elles sont présentes en grand nombre sur le sable des plages ou flottant en décomposition dans l'eau.

           

Quoiqu'il en soit il est urgent de prendre de réelles mesures en amont contre ces marées vertes qui gâchent le plaisir de l'été au bord de l'eau et qui sont la cause de destruction du milieu marin.

Lire aussi :

Communiqué de la mairie de Mesquer-Quimiac

Algues vertes : le littoral empoisonné

Les risques de la baignade

Les algues vertes poursuivent leur prolifération en France

Etude de la prolifération d'algues vertes

Algues vertes : recommandations de l'ANSES

algues-vertes.jpg

Commentaires (2)

LEMAITRE
  • 1. LEMAITRE | 28/07/2012
Bonjour,
j'ai aussi constaté que la mer était verte clorophylle telle une soupe de cresson! l'horreur! je suppose qu'ils ont ouvert les vannes de la Vilaine et qu'il faudra deux trois jours ou plus pour que la mer se nettoie et avale toute cette salade qui tue crabes poissons oiseaux!!! Ou est notre eau limpide claire et tonique?
presquilegazettenet
  • presquilegazettenet (site web) | 28/07/2012
Bonjour Cathy, Oui c'est vraiment désespérant de voir que malgré tout ce qu'on dit depuis plusieurs années, le problème des algues vertes ne se résoud pas (le ramassage de certaines communes reste une solution de pis-aller, c'est à la source (au sens "sale" et figuré ;) qu'il faut prendre des solutions mais....??

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 01/08/2019