Méduses sur le littoral atlantique : qui s'y frotte s'y pique

Chaleur et méduses

Il fait très chaud en ce moment partout en France et quand on a la chance d'habiter sur le littoral, on n'a qu'une envie durant les jours de canicule : aller piquer une tête ou tout simplement marcher dans l'eau rafraîchissante de l'océan !

La serviette est dans le sac, le maillot est enfilé, direction la plage. Je commence à marcher tranquillement au bord, de l'eau jusqu'à mi-cuisse, un peu plus loin, j'aperçois une première méduse, de taille moyenne, translucide avec des motifs marrons sur le dessus et les côtés. Je continue à avancer dans l'eau en regardant attentivement autour de moi car, comme beaucoup, j'appréhende leur contact.

Quelles sont-elles ? Comment se soigner lorsqu'on s'est fait piquer ? Comment participer à l'inventaire (sciences participatives) ?

 

Photo de droite by Pierrick : méduse boussole - Chrysaora hysoscella

 

 

En cas de piqûre

Ce fut l'occasion de discuter un peu avec quelques autres baigneurs :

- "Là c'est rien, dimanche il y en avait beaucoup plus ! L'été dernier je me suis fait piquée mais en frottant avec du sable ça a calmé les démangeaisons et au bout d'une demie-heure c'était terminé."

Le conseil de Jacky : "Attention même sur le sable elles sont urticantes, en cas de brûlure laver à l'eau de mer puis poser du sable sur la zone touchée, laisser un peu sécher puis avec une carte plastique enlever doucement en appuyant sur la tranche le sable et les éventuels restes piqués dans la peau."

Et de Martine : "Finir par une ou deux gouttes d'huile essentielle de Lavande Aspic ou aussi un peu de Biafine ( brûlure )"

En effet, toutes les méduses sont urticantes et si vous vous faites piquer retirez délicatement les tentacules restés collées à l'aide d'un ustensile, papier, plastique coquillage ou même du sable sec, un morceau d'algue. N'utilisez aucun liquide agressif, cela déclencherait des cellules urticantes encore non activées : pas de vinaigre,  ni  salive,  ni  urine,  ni  même d'eau douce, rincez délicatement la plaie à l'eau de mer si nécessaire. En cas de douleur persistante ou de malaise, consultez un médecin. source mer-littoral.org

MédusesRhizostoma octopus - Rhizostome Atlantique - Ouest de la France

 

Science participative - Mer et littoral

Tous les ans, une multitude de méduses surgit de nulle part et envahit nos côtes. Depuis quelques années, il semble que ces arrivées de méduses sur nos côtes soient plus fréquentes et plus importantes que par le passé. Est-ce un changement de perception ou une réalité traduisant une modification du milieu marin ? Les deux peut-être ?

Il est plus que probable que plusieurs facteurs soient à l'origine de ces proliférations. Réchauffement des océans ? Surpêche voire même disparition de certains prédateurs ? Sans oublier leur cycle naturel, car les années à méduses se suivent mais ne se ressemblent pas !

Actuellement, on ne dispose que de très peu de détails sur où et quand les méduses sont présentes au cours de l'année. Ces informations élémentaires sont pourtant nécessaires pour déterminer si ces proliférations sont des évènements ponctuels ou si elles s'inscrivent dans une modification à grande échelle.
C'est pourquoi nous organisons l'Opération Méduses, un vaste programme de science participative qui vise à collecter vos observations de méduses sur tout le littoral de l'Europe de l'Ouest afin d'en savoir plus sur la distribution, l'abondance et la fréquence de ces animaux encore mal connus.

En savoir plus sur www.mer-littoral.org

Accéder au formulaire de signalisation

Opération méduses, sciences participatives

Méduses

Commentaires (2)

etoile
  • 1. etoile | 21/06/2017
Rhizostoma octopus - ne pique pas , ce sont les transparentes plus petites qui sont urticantes....... Parce que les gens explosent les grosses méduses dures, alors qu'elle sont sinon innofensives, lourdes et faciles à éviter , contrairement aux petites toutes légères ...
presquilegazettenet
  • presquilegazettenet (site web) | 21/06/2017
Bonjour, J'ai pris ces infos sur le site mer-littoral.org, comme indiqué dans l'article, et selon eux, je les cite "toutes les méduses sont urticantes", par précaution il vaut donc mieux les éviter. Par contre je n'aime pas non plus, tout comme vous, voir des personnes "exploser des méduses" sur le sable...

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/06/2019