Cirque oui mais sans animaux c'est mieux

Le cirque Zavatta Production Douchet s'est installé tout l'été au rond-point de Villeneuve à Guérande, du 18 Juillet au 2 Septembre 2018, avec 10 représentations par semaine ainsi que l'ouverture à la visite de leur zoo.

Ce Zoo est composé de nombreux fauves (tigres blancs, tigres tabbys, lionnes du kenya, tigres du bengale, lions blancs), mais aussi de chameaux, lamas, ânes africains, watoussys, boeufs d'Ecosse...

La mairie de Guérande avait déjà été contactée, par mail, concernant ce cirque afin de leur parler de leur rôle dans l'accueil de ce cirque, l'article R581-22 interdisant l'affichage sauvage, mais aussi de vérifier les installations du cirque.
Il est possible donc de contacter par mail la mairie de Guérande afin de les sensibilier à la question animale, du fait d'accueillir un cirque possédant autant d'animaux sauvages pour cet été 2018.


Se souvenir : Visite du Zoo = Danger pour les visiteurs suivant les installations,
10 représentations par semaine = Danger et abus des animaux...

Pétition "Interdire les animaux dans les cirques"

Contact : http://www.ville-guerande.fr/nous-contacter

Et/ou : https://www.facebook.com/villeguerande

Fauve exhibe

Appel de 30 millions d'amis :

Bonjour E.Leclerc Guérande.

Sérieusement, trouvez-vous éthique de cautionner la souffrance animale en acceptant qu'on exhibe dans votre Centre Commercial ce jeune fauve du Cirque Zavatta Douchet ? Ville de Guérande une réaction ?

Un exemple de lettre envoyée

Le cirque Zavatta exploite des animaux sauvages.
A l'état naturel, ces animaux vivent en groupes sociaux et parcourent chaque jour de nombreux km pour se nourrir et s'abreuver, se distraire et se dépenser.
Leur captivité itinérante et leur environnement inadapté ne permettent pas de répondre à aucune de leurs exigences physiologiques, mentales et sociales.
Les animaux sauvages captifs des cirques survivent dans des enclos trop petits ou dans la remorque exiguë d'un camion, non conformes à leurs impératifs biologiques et sociaux fondamentaux.

Ces conditions de détention provoquent chez ces animaux des comportements stéréotypés qui expriment la frustration, le stress, l'ennui et la désolation. Le balancement d'avant en arrière invariable et répétitif et les allers retours incessants dans les cages traduisent leur état d'anxiété et de souffrance morale.

Comme 25 pays dans le monde et de nombreuses villes françaises, refusons d'aller voir ce triste "spectacle" indigne de l'éthique.

Une action possible : envoyer un mail pour sensibiliser les mairies concernées par l'accueil de ce genre de cirque

L’image contient peut-être : 2 personnes

Ils ont dit "non"

Le Vaucluse : https://www.facebook.com/Le.Vaucluse.dit.STOPauxCirquesAvecAnimaux/

La Drôme : https://www.facebook.com/

Une bonne nouvelle : le cirque Pinder est en liquidation judiciaire car il a de moins en moins la côte du fait de la prise de conscience des personnes vis à vis de la souffrance animale générée par les cirques avec animaux... donc une bonne nouvelle pour les fauves en cage trimbalés de ville en ville.

 

 

Cirque zavatta

Commentaires (1)

jmlsdle mahdiuq
  • 1. jmlsdle mahdiuq | 15/08/2017
Déjà que ces animaux sont déportés de leur milieu naturel pour se retrouver sous des systèmes climatiques inadaptés (froid ou chaud),
mais en plus on leur fait subir une incarcération qui rappellerait une triste période pour certains humains, (camions, wagons, cages etc..)
et au nom de quoi ?...contrairement à ces derniers au nom de leur protection et de leur survie...... contre l'extinction de certaines populations..........pour montrer aux petits enfants.......: qu'ils y aillent vite : bientôt il n'y en aura plus !!
Il doit être mis en place en URGENCE une volonté politique mondiale à lever des fonds pour l'extension et la protection des réserves naturelles mais aussi pardessus tout, des fonds contre le braconnage et le pillage sinon la FIN est proche.
Une super taxe à tous détenteurs serait un bon début.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/11/2018