Des murs en paille pour une maison écologogique

Au printemps 2012 Denis Robin, pâtissier dans la presqu'île guérandaise, s'est lancé dans l'auto-construction de sa maison-atelier sur la commune de Pénestin

Bâtir de ses mains une maison saine et économique ayant un faible impact sur l'environnement en utilisant des matériaux écologiques locaux, un rêve qui devient réalité pour Denis grâce au travail accompli depuis plusieurs mois.

Ce samedi-là quelques amis étaient venus lui prêter main forte pour la fabrication du torchis et son lissage sur les murs de paille montés en ce mois de septembre entre les poteaux de l'ossature bois en pin (non-traité) :

 

1-terre-argileuse.jpg

3-remplissage-des-cuves.jpg

 

La base du torchis est constituée de terre argileuse venant de Camoël

"Celle du jardin n'est pas utilisable pour le mélange mais elle sera bonne pour le potager et les fleurs !" plaisante l'une des amies-ouvrières.

 

Pour faire le torchis qui recouvrira la paille des murs c'est tout simple : il suffit de mélanger la terre argileuse avec un peu d'eau, on enlève les cailloux qui s'y trouvent et on malaxe un peu, un jeu d'enfant qui ne déplaît pas aux plus grands !

 

5-barbotine-argile-eau.jpg

6-argile-eau.jpg
 
7-argile-eau-2.jpg

Avant de lisser les murs de paille avec le torchis, il faut y passer une couche d'accroche : la barbotine, fabriquée de la même façon mais avec davantage d'eau (1/3 d'eau, 2/3 de terre).

 

On rajoute au torchis de la paille broyée  à l'aide de la tondeuse et du sable (remplacé par de la chaux pour les murs extérieurs) le tout est mélangé dans la bétonnière et c'est prêt à l'emploi !

10-broyage-de-la-paille.jpg 11-paille-melange-argile-et-eau.jpg
13-torchis.jpg
 

 

Le mélange terre argileuse + eau + paille broyée + sable qui compose le torchis sera ensuite lissé directement sur la sous-couche de barbotine recouvrant le mur de paille. L'huile de coude est nécessaire à l'ouvrage et les bonnes volontés sont les bienvenues !

18-les-filles-au-travail.jpg 21-lissage-du-torchis.jpg

Les bottes de paille ont été enchâssées entre les montants de l'ossature bois et maintenues par des tasseaux (technique expliquée dans la vidéo ci-dessous) ; le torchis sera recouvert plus tard par des bardages en bois sur deux façades tandis que les deux autres, plus exposées, seront recouvertes d'un treillis de maçon avec enduit.

26-ossature-paille-torchis.jpg

27-torchis-en-facade-nord.jpg
 

Les murs de paille offrent une très bonne isolation, sont économiques, écologiques. Le montage est simple, la maison sera saine et bien isolée... de nombreux avantages qui valent bien les efforts fournis !

Cet après-midi là, chacun, à sa mesure, a eu l'impression d'avoir fait avancer un peu la construction et le chantier s'est effectué dans la bonne humeur !

34-facade.jpg
16-le-chantier.jpg

En savoir plus sur les murs en paille : voir la vidéo ci-dessous, de l'association Le Gabion

L'Association le Gabion http://www.legabion.org, organise depuis 1993 des formations à l'éco construction et à la restauration du patrimoine bâti. 
Ce film est un support de formation que nous utilisons dans nos stages, il permet de mettre un pied dans le monde de la construction en paille. Malgré tout il est déjà vieux et les choses ont évolué depuis. il présente tout de même quelque intérêt par rapport aux précautions à prendre avec ce type de construction.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/03/2016