Le pass sanitaire et ses questionnements

Manifestation du 25 septembre

Manif du 25 septembre contre le pass sanitaire

11ème samedi de mobilisation contre le pass sanitaire, partout en France, ici à St Nazaire. Pour égayer la marche et montrer qu'on est là, on utilise tout un assortiment d'instruments de musique improvisés, cela va de la bouteille remplie de pâtes au bidon revisité en tam-tam... l'imagination est toujours fertile parmi les manifestant.e.s et cette ambiance met du baume au cœur !

Rassemblement devant la Cité Sanitaire - 11 septembre 2021

Soutien aux personnels de santé

Le samedi 11 septembre un rassemblement de soutien au personnel de santé a eu lieu devant la Cité Sanitaire de St Nazaire. Des soignant.e.s ont témoigné de leur tristesse devant les mesures gouvernementales, après le dévouement que l'on a connu durant la crise sanitaire, c'est un choc pour beaucoup. Tous n'ont pas pu être présent pour cause de grande fatigue, découragement, burn out... mais gardent espoir et continuent à résister.

 

Après l'émouvant et indispensable rassemblement de samedi dernier devant l'hôpital pour soutenir les personnels soignants qui se font "écraser" par leur hiérarchie et qui, pour certain.es, vont perdre un emploi pour lequel ils et elles mettaient beaucoup de leur humanité et à l'appel des personnes rassemblées, RDV à 14h devant la mairie de Saint-Nazaire chaque samedi pour marcher dans le centre ville et montrer que la détermination ne faiblit pas.

Manif du 28 08 8

 

Des Assemblées Populaires ont eu lieu tous les mercredis soirs à 19 h devant la mairie de St Nazaire. Des personnes expriment leur point de vue sur la situation actuelle et apportent leur témoignage. L'organisation des manifestations y est discutée.

Pour vous tenir au courant des dates et lieux des rassemblements et manifestations : page facebook de la Maison du Peuple

Contact : maisondupeuplesn@riseup.ne

 

Remerciements

Merci Macron !

Oui finalement grand merci à toi qui nous oblige, depuis plus d'un an, à nous adapter à l'ensemble de tes mesures liberticides.

Et qui, grâce à ton esprit malade, nous fait réinventer nos vies.

Ah bon on ne peut plus faire ça ? Pas grave on va faire ci :

TU as décidé qu'on ne pouvait plus fréquenter les temples de l'hyper-consommation ? Tant mieux, on va retrouver le chemin des petits commerces, des producteurs locaux, du marché, de la récu'p, de la glane, du troc, des échanges...

TU as décidé qu'on ne pouvait plus aller faire du sport en salle ? Pas grave (sauf pour les gérants des petites salles), on a les balades dans les bois - où on peut enjamber, sauter, franchir pas mal d'obstacles - le running (si on préfère courir), le longe-côte - pour les veinard.e.s comme moi qui habitent pas loin de l'océan – le jardinage - plier, se courber, transporter, tailler, arpenter les allées...- le vélo/bicyclette - la marche – y compris celle pour faire ses petites courses en ville -...

TU as décidé qu'on ne pouvait plus aller au ciné ? Pas grave (sauf pour les petites salles associatives), il y a plein de films-séries en streaming en attendant ta destitution...

TU as décidé qu'on ne pouvait plus aller dans notre bar favori ? Pas grave, les gérant.e.s planchent actuellement sur des « plans b » et nous on peut se retrouver ailleurs pour prendre un café, un verre ensemble, chez l'un, chez l'autre, on peut ouvrir nos maisons pour accueillir certaines activités qui y avaient lieu.

TU as décidé qu'on ne pouvait plus aller au resto ? Tu parles d'une punition... (sauf pour les petits restaurateurs...), on s'invitera chez les uns et les autres.

TU veux nous empêcher de voir des spectacles, d'aller dans les festivals ? Pas grave de toutes façons je n'aimais plus les grand' messes que sont devenus certains festivals showbiz et pour les spectacles j'ai des idées de lieux où des artistes, certes moins connus mais néanmoins talentueux se produiront encore.

TU as décidé que l'on ne pourrait plus visiter nos proches malades ou très vieux ? Ça c'est vraiment dégueu Manu ! Mais là aussi les plan-b existent et vont se mettre en place, la solidarité n'est pas un vain mot dans les familles.

TU as décidé de priver les salarié.e.s de leur travail s'ils.elles refusent tes injections, attends-toi à de gros soucis pour l'économie qui est pourtant, si j'ai bien compris, ton cheval de bataille (l'écologie ne faisant pas partie de ton vocabulaire.

TU as décidé que les enfants, d'abord les plus grands - mais bientôt les plus petits si j'ai bien compris ta façon perverse de faire passer tes lois liberticides les unes après les autres? - devront aussi subir tes injections pour pouvoir continuer à apprendre - certain.e.s réfléchissent déjà à des solutions alternatives à l'école.

TU as décidé de nous faire ch... et bien nous aussi figures-toi, tu n'as pas fini de nous voir défiler dans les rues, en scandant des slogans pas pour ta gloire, des chants révolutionnaires, des danses (ah mince ça aussi tu voudrais nous l'interdire ? ;)

TU as décidé de nous plier, de nous écraser, de nous piétiner ? On va rebondir, tu connais la résilience ? On va réinventer ce système qui de toutes façons courre à sa perte tel qu'il est et la planète pourra de nouveau respirer :), alors oui finalement... un grand merci Macron !

Date de dernière mise à jour : 26/09/2021

Commentaires

  • Blanchard Marc
    • 1. Blanchard Marc Le 20/08/2021
    Je partage à 100% ce beau texte