Collectif de la presqu'île contre les masques à l'école

NON au port du masque obligatoire dans les écoles primaires

Des enfants qui se plaignent de mal respirer, qui sont victimes de nausées, saignements de nez, fatigue accrue, maux de tête, qui ne portent plus leurs lunettes à cause de la buée, qui présentent des irritations au visage, qui sont démotivés, angoissés, qui se font punir pour mauvais port du masque, qui se voient refusés de boire pour éviter d’enlever le masque… Depuis trois semaines, les témoignages de parents affluent sur ce que vivent leurs enfants de 6 à 11 ans depuis que le port du masque est devenu obligatoire à l’école le 2 novembre 2020.

Les collectifs de parents n’en finissent pas de se former pour lutter contre cette mesure jugée abusive, soutenus par des professionnels de la santé et des avocats. Notre collectif « Liberté des enfants du 44» , compte aujourd’hui 130 membres , de Montoir de Bretagne à Férel,, tous animés d'un esprit d'ouverture, de non violence et d'échanges respectueux. Nous pensons que tout le monde mérite de vivre et d'être protégé du virus mais tout autant d'être préservé des dégâts collatéraux qu'engendrent certaines mesures prises par le gouvernement. Flyers à la sortie des écoles, courriers aux chefs d'établissement et rectorats, manifestations joyeuses parents-enfants le samedi matin, participation à des actions nationales (saisine, dépôts de plainte…), chacun apporte sa petite participation dans le respect des uns et des autres. A l’école Pierre et Marie Curie à St Nazaire, par exemple, la distribution de documents d’information a permis de délier gentiment les langues et de renouer le lien social, bien altéré depuis le début de cette crise. Nous avons constaté le soulagement de parents qui, désapprouvant cette mesure, culpabilisaient de ne pas savoir quoi faire et qui ont ainsi trouvé d’autres personnes partageant leur pensée.

Dire NON au port du masque obligatoire pour les enfants, c’est tout simplement respecter les conseils de l’OMS qui recommande le port du masque si l’enfant est capable de l’utiliser « correctement et en toute sécurité ». Or les enfants sont incapables de l’utiliser dans les conditions chirurgicales requises ! Et s’il n’a jusque là pas été recommandé systématiquement par l’OMS pour les enfants, ou par la Société Nationale de Pédiatrie, c’est bien parce qu’il pourrait s’avérer plus dangereux qu’efficace : dangereux pour leur santé physique (vecteur de bactéries, d’infections respiratoires, d’hypoxie, d’hypercapnie…) et mentale (risques de retards d’apprentissage, développement psychomoteur et psychosocial altéré, anxiété, troubles neurologiques, troubles du comportement). Nombreux sont les personnels médico-sociaux (médecins, pédiatres, orthophonistes, psychologues…) qui alertent sur ces dangers pour les enfants.

Dire NON au port du masque obligatoire pour les enfants, c’est aussi tenir compte de la situation actuelle : la quasi-totalité des études démontrent que les enfants ne sont pas contaminants.Il semble que le pic de l'épidémie soit passé et le chef de l'état vient d'annoncer un assouplissement des mesures dans les semaines qui viennent, sans dire un mot sur cette mesure si contestée.

Pourquoi continuer à imposer le masque à nos enfants ? Il nous semble que l’intérêt supérieur de l’enfant n’est pas respecté. Le bénéfice/risque qui aurait dû être évalué lors de la mise en place de cette mesure sanitaire ne semble pas l’avoir été, et ce au détriment des plus vulnérables d’entre nous : les enfants.

Nous demandons donc solennellement que cette mesure soit supprimée au plus vite.

Si des parents veulent nous rejoindre dans ce combat : libertedesenfantsdu44@monemail.com

Pour poursuivre nos actions et en réponse à l'appel national du mouvement parents 2021;
Rejoignez-nous au rassemblement contre le port du masque à l'école le samedi 28 novembre 14h devant la sous-prefecture de St Nazaire
Manifestation autorisée par la préfecture en date du.25/11/2020
Imprimez une ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE pour un cortège, défilé ou rassemblement de personnes ayant fait l’objet d’une déclaration préalable conformément à l’article L. 211-1 du code de la sécurité intérieure
Port du masque obligatoire et distanciation sociale
 
Communiqué du collectif "Liberté des enfants du 44" du 23 11 2020
Collectif liberté des enfants du 44
 

Le décret rendant obligatoire le port du masque à l'école a suscité de vives réactions dans les écoles.

Dés le 1er novembre un petit groupe de personnes de la presqu’île de Guérande a lancé une discussion sur le sujet via les réseaux sociaux, nous sommes passés de 11 personnes à 120 en 15 jours.

Entre temps nous avons informé les acteurs de L'éducation nationale de notre désarroi , nos peurs et incompréhension face à ce décret, ainsi que son non-sens. En retour, l'institution nous a rappelé que nos enfants, les familles devaient se plier à ce décret puisqu'il était national.

Après 2 semaines d'école avec le masque , beaucoup de professionnels de terrain autour de l'enfance (enseignant, psychologue, orthophoniste, médecin) ont tiré la sonnette d'alarme sur les conséquences de ce port du masque, qui se font déjà ressentir, tout comme les enfants qui peuvent le souligner eux mêmes !

Nous avons également informé les maires de nos communes et les pôles enfance jeunesse (Guérande, Herbignac, La Baule, Saint Nazaire, La Turballe, Piriac,Le Pouliguen, Mesquer, Saint Lyphard), de manière individuelle, de notre désaccord en leur demandant leur soutien comme quelques communes l’ont déjà fait. Pour l'instant aucun retour.

Nous avons manifesté à 2 reprises devant la mairie de Guérande, afin d'être entendu et informé. Pour l'instant aucun retour.

Nous avons créé un collectif : "Liberté des enfants du 44".

Ce collectif a pour but de défendre les libertés de l’Enfant au sein de l’école liées à l'état d'urgence sanitaire en s'opposant à tous les décrets présents ou futurs entravant celles ci.

Nous insistons sur les dangers du port du masque en continue :

 Atteinte à la santé physique, mentale et émotionnelle

 Atteinte à l’apprentissage

 Atteinte aux relations sociales

 Danger de manipulation par le gouvernement des enfants sur court, moyen et long terme.

Collectif liberté des enfants du 44

Communiqué du Collectif "Liberté des enfants du 44"

Contact mail : Liberté des enfants du 44

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 27/11/2020