Expulsions du 11 avril 2018

Un millier de personnes se sont rendues sur le "camp des cheveux blancs", en face des Fosses noires, à un pique-nique pacifiste, pour montrer leur soutien face à la violence des expulsions du début de semaine. Les gardes mobiles ont malgré tout chargés sur le chemin, lancers de grenades lacrymogènes et grenades assourdissantes, quand on a voulu partir on s'est retrouvés pris en étau car d'autres gardes mobiles bloquaient le carrefour de la Saulce, à l'opposé. Quelques-un-e-s d'entre nous ont pu s'enfuir par les champs et la forêt de Rohanne pour échapper aux gazages.