Rendez-vous au Jardin partagé du Clos d'Ust

Dernières nouvelles du Clos d'Ust

Le Jardin du Clos d'Ust sera préservé en partie (verger et potager avec chemin d'accès) mais il y aura bien 75 logements construits sur une autre partie des 900 ha, c'est ce qui a été dit lors de la réunion de présentation du projet d'urbanisation du quartier Soleil Levant / Clos d'Ust, les travaux commenceront en 2017. Plus de 60 personnes étaient présentes à cette réunion dont les 2/3 pour soutenir le jardin. 

Je ressens, comme d'autres, de la tristesse à l'issu de ce compte-rendu...  j'ai du mal avec la façon dont se gèrent les choses, cette négation de la nature au profit du béton... à l'issue de cette réunion certains comprenaient d'autant moins qu'il y a à St Nazaire des logements ne trouvent pas preneurs et que dans certaines villes, comme à Lille, on détruit maintenant des infrastructures pour... recréer des espaces verts.

Les ami-e-s du Jardin partagé du Clos d'Ust vous racontent son histoire 

Ce jardin est né en mai 2013 : le projet était en gestation depuis plus d'un an. Au départ, de nouveaux voisins se questionnent : que faire de ces terrains, anciens jardins, laissés à l'abandon. L'association Lien Elémen'Terre est contactée, ainsi que Bretagne Vivante. L'idée d'un Jardin collectif commence à germer. Les parcelles concernées appartenant à la commune, la municipalité est contactée et il en est question en comité de quartier. C'est finalement la Résidence des Jeunes qui est nommée référente sur ce projet, auquel participent, outre les associations déjà citées, Jardi'Compost et les Incroyables Comestibles. Le CIRC (compagnie itinérante de réinsertion par la culture) rejoint également l'aventure. Les riverains et utilisateurs du jardin s'organisent également, en créant une association, Les Amis du jardin du Clos d'Ust.

Après un premier nettoyage réalisé par l'association d'insertion APIE, au printemps 2013, il a d'abord fallu nettoyer, défricher, inventorier... l'existant. Depuis, des espaces ont été dessinés : un verger où pique-niquer, un espace de cultures potagères, où l'on s'essaie à la permaculture, une spirale d'aromatiques, un coin à fruits rouges. Un théâtre de verdure existe. Il a été dessiné en lien avec des jeunes de la résidence pour développer d'autres formes de Culture... Le CIRC a été le principal acteur de sa réalisation. Sur un terrain voisin, prêté par le propriétaire, une ruche et un poulailler cohabitent, voisinant une cabane dans un roncier.

Tous ces projets ont été décidé collectivement, par les usagers du jardin, avec quelques principes établis depuis le départ : respect de la biodiversité, cultures écologiques et biologiques, pas d'apport de polluants, utilisation autant que faire se peut de matériel de récupération. Dès l'origine du projet, il a été également décidé que ce serait un lieu ouvert, où chacun peut venir et participer, et où l'ensemble des parcelles seraient cultivées collectivement. Il n'y a donc aucune parcelle individuelle.

Chaque premier samedi du mois, les Amis du Jardin se réunissent pour discuter des chantiers en cours, de ce qui peut être planté, des liens avec d'autres structures. Le Jardin mène en effet des activités avec de nombreux partenaires : collèges Jean Moulin et Julien Lambot, amicale laïque & école Victor Hugo, Lycée expérimental, Foyer Gabriel Fauré, les CEMEA, le Théâtre Athénor, Les Pieds dans le Paf, ainsi que d'autres jardins partagés…

Activités : Les « gros » chantiers collectifs (plantation, débroussaillage, nettoyage, ramassage des pommes…) sont annoncés publiquement sur la page facebook du groupe le jardin du clos d'ust. Un troc plantes / troc graines a été organisé au printemps dernier et ce sont 200 personnes qui y ont participé.
Régulièrement la presse locale (Estuaire, l'Écho de la Presqu’île, Ouest-France, Presse Océan, la Gazette de la Presqu'île) a publié des articles de présentation du jardin.

Cet espace, de 1200m2, que peu de Nazairiens connaissaient, est devenu, depuis que les parcelles reliant le Chemin du Clos D'ust à la rue Martin Luther King ont été ouvertes, et que des allées ont structuré le site, un lieu très fréquenté, un axe de passage, où certains s'arrêtent, le temps d'une pause déjeuner, d'un café, d'une lecture, d'un dessin... D'autres reviennent, pour des coups de mains occasionnels ou de façon plus régulière. Aujourd'hui, ce sont une vingtaine de personnes qui font vivre ce jardin au quotidien, et plus de 150 personnes qui suivent le projet.

Toutes les contributions sont les bienvenues sur la page Facebook du Jardin 

Les ami-e-s du jardin du Clos d'Ust

Juin 2015 au Clos d'Ust

Création du jardin en 2014

Proche du centre-ville de St Nazaire, un terrain laissé à l'abandon depuis une trentaine d'années, a repris vie grâce à des riverains et quelques associations qui ont interpellé le Conseil de quartier centre. Ce dernier a alors réfléchi à la réalisation d'un jardin partagé sur ce terrain en friche. 

La résidence des jeunes, située juste à côté, s'est mise d'accord avec les associations Bretagne vivante, Lien élément terre, Les incroyables comestibles et Jardi compost et des riverains "Les amis du Jardin d'Ust", pour créer, entretenir et faire fonctionner un jardin partagé : ainsi est né le Jardin du Clos d'Ust...

jardin du clos d'ust

La première fois que j'y suis passée, Benoît, l'un des riverains, était occupé à déherber au pied d'un arbre :

"Au départ la mairie a fait le gros-oeuvre en enlevant tout ce qui s'était accumulé au cours des années d'abandon. Depuis un an nous y installons, petit à petit, des cultures. Pour le moment nous sommes une dizaine à venir travailler sur le terrain.

Ce terrain a un beau potentiel : des arbres fruitiers y végétaient, il faut maintenant les aider à reprendre vie en les taillant et en les désherbant au pied...

défrichage au pied des pommiers

C'est ausi un véritable réservoir à biodiversité avec des plantes sauvages, des fleurs champêtres, des arbustes... le défrichage de fond est fait, il reste aux jardiniers à mettre en valeur ces richesses : tailler, déterrer les ronces et autres envahissantes, désherber au pied des arbres et arbuste, préparer des buttes de culture, des planches, installer des coins détente...

"On a eu quelques conseils au départ, de la part de Nicole Maillard, naturaliste, venue faire un inventaire des plantes qui poussent spontanément sur le terrain afin de nous aider à les identifier et à savoir lesquelles on doit conserver, par exemple quelques ronces et le lierre, nourriture pour les insectes et les oiseaux."

 11 un tr s beau potentiel

Près de l'entrée du jardin les premières buttes de culture sont en place et quelques cultures en lasagne, tandis qu'une autre butte se prépare :

Kenan, qui habite près d'ici, vient souvent au jardin, il a en projet de faire du maraîchage bio : 

"Il faut d'abord poser des morceaux de bois en décomposition sur la terre, pour l'apport de carbone - ceux-ci ont été ramassés dans une forêt puis écrasés à la masse - puis ajouter du brf - bois réal fragmenté - pour combler les trous, les recouvrir ensuite de "vert" qui apporte l'azote - ici des feuilles en décomposition - ajputer du compost - puis recouvrir le tout de la terre qu'on a enlevée pour finir par la paille." cf vidéo ci-dessous

 Butte de culture en préparation 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A droite de la barrière, trois bacs en bois installés par l'association Jardi Compost, sont à la disposition des riverains : 

"Dans le 1er on dépose les déchets organiques, dans le second on les mélange avec de la sciure (principe identique à celui des toilettes sèches) et dans le troisième on laisse faire le compostage." m'explique Benoît. "Cette partie en longueur sur le côté, est réservée pour le jardinage des enfants." 

Le samedi 5 avril 2014, dans le cadre de la "Semaine sans écran" organisée par l'association Les pieds dans le Pafquelques enfants étaient présents. Ils aidaient à la fabrication d'un hôtel à insectes et prenaient plaisir à explorer ce jardin : "C'est comme un parc d'attraction ! Des jardiniers continuaient le défrichage de certains endroits du jardin, dont celui destiné au théâtre de verdure, l'un des coins détente de ce jardin tandis que d'autres installaient des plants d'artichauts..

aménagement du théâtre de verdure

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le CIRC était aussi de la partie, venu donner des conseils pour la fabrication de mobilier de jardin en palettes recyclées : canapé, banc, bac à plantes... prenaient forme sous nos yeux !

 

10 fabrication de meubles de jardin en palettes recycl es circ 2 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Outre le plaisir de cultiver ses propres légumes sans pesticides, l'un des objectifs du jardin partagé c'est de créer du lien, que ce soit des rencontres avec des visiteurs de passage ou des rendez-vous programmés, comme celui de ce samedi, le Jardin du Clos d'Ust vivra aussi par ces échanges.

A l'heure où le béton envahit l'espace, il est important de conserver et d'entretenir des endroits comme celui-ci dans nos villes, coeur de verdure, poumon vert, endroit plein de charme où l'on vient se ressourcer.

 

Jardin du Clos d'Ust - rue Martin Luther King - Saint Nazaire

Ce reportage a été réalisé en avril 2014 alors que le jardin débutait, depuis il s'est joliment rempli de plantes et de légumes et accueille des poules, des ruches ; les différents aménagements lui donnent un cachet original et très sympathique !

Régulièrement des évènements y sont organisés car ce jardin est avant tout un lieu de recontres et de créativité.

 

 

Commentaires (3)

presquilegazettenet
  • 1. presquilegazettenet (site web) | 01/04/2016

Bonjour, Vous pouvez passer à toute heure de cette journée, avec vos enfants bien sûr, ce lieu leur plaira autant qu'à vous :) Oui vous pouvez venir déposer du compost et participer quand vous le pouvez et le voulez à ce jardin partagé ouvert (très ouvert) à tous.

Nouvel
  • 2. Nouvel | 01/04/2016

Bonjour
Est il possible d'en savoir plus pour venir au jardin avec les enfants ? Y a t il des horaires ? Pouvons nous participer occasionnellement ? Est il possible de venir deposer du compost ?
Bravo pour ce jardin, :D c'est génial
Merci d'avance

Louis

Bravo pour ce beau jardin! J'aimerais beaucoup y participer, mais je suis de Bray-Dunes dans le Nord! Ce type d'aménagement devrait être obligatoire dans toutes les villes!!! Encore BRAVO!!javascript:void(0);

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/05/2017